Une manière originale de soutenir AbulÉdu

Une goutte qui nous montre le chemin… (Odysseus-be)

Vous le savez sans doute mais un rappel n’est pas superflu : les outils, services et logiciels qui composent la nébuleuse AbulÉdu ont un coût : ils sont hébergés sur des serveurs qu’il faut louer, entretenir et mettre à jour pour en assurer la sécurité ; il faut également les faire évoluer, etc.

Si ces outils sont aujourd’hui gratuitement disponibles, c’est grâce au soutien de celles et ceux qui croient en des valeurs de loyauté et de respect. Que l’on soit utilisateur-bienfaiteur, contributeur-bénévole ou technicien-bidouilleur, les formes de soutien sont variées (voir ici pour plus de détails).

Cette panoplie est aujourd’hui complétée de manière originale par Lilo, moteur de recherche qui finance des projets sociaux et environnementaux. Ce sont vos recherches sur la toile qui vont financer le ou les projets de votre choix. Évidemment, nous apprécierons si vos recherches permettent de financer le projet AbulÉdu mais vous pouvez également choisir un partage entre différents projets.

Plutôt que de réécrire un descriptif de Lilo, je vous laisse le soin de consulter le site internet dédié, en particulier la FAQ qui répondra à toutes vos interrogations.

Et si je vous dis qu’en plus, Lilo n’exploite pas vos données personnelles et compense les émissions carbones de vos recherches, vous l’adoptez ?

Eh oui, de goutte en goutte…

Illustration de l’écolier buissonnier : Odysseus (Le grand voyage), licence Art Libre.

Enregistrer

Assemblée générale 2016

Rapport moral

Encore une année bien remplie ! Plusieurs rencontres au MEN avec les membres de la Direction du Numérique Éducatif (DNE) ont permis à AbulEdu de se faire une place dans l’univers du numérique éducatif libre francophone. L’association a ainsi été sollicitée pour intégrer un observatoire du libre éducatif institué par le MEN dans lequel nous pourrons proposer nos outils et défendre nos valeurs qui semblent être appréciées puisque pour la deuxième année consécutive, le MEN nous a accordé une subvention. Celle-ci va nous permettre d’avancer certains projets dont Edutwit.

Une campagne de financement participatif menée conjointement avec l’association ABUL offre au projet la possibilité de passer sur un modèle associatif dont il reste à préciser plus finement les contours ; j’en profite pour remercier ceux qui se sont pleinement investis dans cette aventure tant dans sa mise en œuvre que dans son suivi.

Cette année a aussi été rythmée par de nombreux projets pédagogiques autour de Babytwit (twitScrabble, histoire en collaboration, twictée, etc.), qui devient également un outil pour les enseignants qui se retrouvent régulièrement autour d’un twitConseil, en amont de chaque période, afin de définir ensemble les futurs projets dans lesquels ils impliqueront leur élèves. La banque de données Data ne cesse de s’enrichir et les questions techniques sur la « liste support » ne restent jamais sans réponse.

Dans cette belle dynamique il nous reste maintenant à progresser sur l’équation financière ; les dons et cotisations à l’association, malgré le soutien important qu’ils nous apportent et que nous apprécions, ne sont pas en cohérence avec le nombre de téléchargements de nos outils ou la fréquentation de nos services.

Un grand MERCI à chacun d’entre vous pour votre implication dans ce beau projet.

 

Rapport financier

Bilan financier du 1er septembre 2015 au 1er octobre 2016

Revenus : 37 877€ (soit 12 165€ sans versement Ulule)
– subvention OIF pour data : 10 000 €
– Cotisations : 765 €
– Dons : 1 400 €
– Campagne Ulule : 25 712 €
Dépenses : 11 936€
– serveurs : 574 € (3 mois migration pour 3 serveurs, à imputer sur le budget Ulule ?)
– services extérieurs : 9 600€ (développement data par Ryxéo pour la francophonie)
– déplacements : 1 222 €
– liaisons informatiques : 440 €
– services bancaires : 100 €
Commentaires :
  • Le bilan est équilibré grâce aux nouvelles adhésions et aux dons directs induits par la campagne Ulule depuis cet été.
  • L’année a été marquée par la fermeture de RyXéo et la nécessité de lancer une campagne pour assurer six de mois de transition et rembourser les frais engagés par l’ABUL. (note à venir de Jean Peyratout de l’ABUL)
  • Cette année a également été marquée par la signature de la convention avec Microsoft qui a motivé une réaction en urgence du CA avec courrier et plusieurs déplacements au MEN de notre président, de Jean-Louis Frucot et de José Brito que nous remercions.
  • Les frais de notre rencontre annuelle ont été presque totalement pris en charge par Odysseus et son équipe qui nous ont royalement accueillis en Ardenne.
  • L’OIF nous a versé une subvention de 10 000€ pour le développement de data, nous avons reversé 9 600€ à RyXéo.
  • Le budget communication a été consacré à notre présence au salon de l’UNA à Dijon : déplacements et impression d’un dossier papier couleur.
  • Les membres de l’association ont été fortement sollicités pour la campagne d’Ulule, financièrement et comme relais de communication. Une quinzaine de nouvelles adhésions porte le nombre actuel des membres à près de 50 cotisants.
  • La subvention du MEN (22 000€) est arrivée tardivement, le 11 octobre, et ne figure pas dans ce bilan.
  • Ventilation prévue ULULE, à titre d’information : 1 028 € (4%) pour les contreparties : papertoys, expédition des clés USB, déplacements formateurs ; 1 028 € (4%) sont prévus pour la location des serveurs ; 23 656 € (le reste) finance le travail de migration (reversé à l’ABUL sous forme de don).

 

Compte-rendu d’activité

Rencontres au MEN : Suite au partenariat signé entre le MEN et Microsoft, nous avons écrit à Mme la Ministre de l’EN pour lui signifier nos inquiétudes vis à vis de ce genre de partenariat mais aussi pour lui présenter le projet AbulÉdu, ses ressources, outils et valeurs. Nous  avons été invités au MEN par la DNE afin de présenter l’association et d’envisager quelques pistes de soutien. Dans un second temps, les  associations Abul et AbulEdu-fr ont rencontré Matthieu Gendron (directeur de la DNE) avec les mêmes objectifs. Enfin, l’association a été sollicitée pour intégrer un « observatoire du libre éducatif » qui devrait se mettre en place à partir de janvier 2017.
Babytwit : De plus en plus de projets impliquant les élèves de la maternelle au collège sont initiés sur Babytwit : il devient difficile de les énumérer. Un groupe Twictée très actif concerne 13 classes des deux cycles. Babytwit a pris une dimension supplémentaire car il devient grâce au babytwit conseil, une « salle des profs » virtuelle dans laquelle les enseignants définissent ensemble le cadre des futures activités par période, se concertent et échangent sereinement.
Subventions MEN : Après de nombreuses péripéties notre dossier de demande de subvention auprès du MEN a été accordé. Il nous a été alloué une somme de 22 000€ qui nous permettra de faire appel à un prestataire de services pour la mise en place technique d’Edutwit et l’administration du serveur pendant un an.
Campagne de financement participatif : Suite à la disparition de Ryxéo, les associations Abul et AbulEdu-fr ont décidé d’unir leurs forces pour passer le projet AbulEdu sur un mode associatif. Nous avons décidé d’initier une campagne de financement participatif sur Ulule afin de récolter les fonds nécessaires à cette migration. Grâce à la générosité de plus de 300 contributeurs, cette campagne a été un succès. Nous avons ainsi pu rémunérer Eric afin qu’il effectue cette migration dans les meilleures conditions possibles. Une part de l’argent récolté a également servi à la mise en place des contreparties et à la location de serveurs. Page du projet sur Ulule : <https://fr.ulule.com/developpement-dabuledu/>.
Représentation de l’association : Annie et Fred ont été présenter AbulEdu à l’Université Numérique d’Automne à Dijon. Les frais de location du stand nous ont été offerts par Canopé. Odysseus a également brillamment représenté l’association à « Associalibre & Éducalibre » à Bruxelles <http://2016.associalibre.be/?abuledu-ecole-numerique-en-primaire>
Les rencontres AbulEdu se sont cette année déroulées en Belgique ; merci @Odysseus et son équipe pour l’invitation et l’accueil. L’occasion pour les membres de l’association de se rencontrer et d’échanger autour des différents projets et d’en initier d’autres.
 → Téléchargez le compte-rendu de l’assemblée générale ordinaire du 19 novembre 2016 :  PDF

20000€ et un cadeau

Il y a quelques semaines nous vous annoncions le lancement d’une campagne de financement participatif afin de poursuivre le développement d’AbulEdu sur un mode associatif.

À une semaine du terme de cette campagne, 84% de l’objectif est atteint : nous avons récolté un peu plus de 21 000 € (notons cependant que tant que le palier n’est pas franchi, ces 20 000 € restent virtuels).

Pour fêter ceci, Éric a bossé nuits et jours (ou presque ;-)) pour nous permettre de vous offrir un cadeau pour l’ouverture des RMLL 2016 décentralisées de La Réunion :

Le téléchargement du dvd d’installation d’AbulEdu Serveur (V.11.08) gratuitement !

Ça se passe ici : ftp://ftp.free.fr/mirrors/ftp.abuledu.org/11.08/

La documentation est disponible ici : http://docs.abuledu.org/11.08/installation_du_serveur_11.08

serveurIllustration par Arnaud Perat (cc-by-sa)

 

Merci à celles et ceux qui ont participé à notre campagne, qui l’ont relayée ainsi qu’à celles et ceux qui vont y participer. https://fr.ulule.com/developpement-dabuledu/

Une page se tourne

fin-ryxeo-reduitRyxéo n’est plus, et c’est un énorme pincement au cœur que nous ressentons tous.
En effet, grâce à Ryxéo et au modèle économique développé, de nombreux logiciels et services et de nombreuses ressources ont pu être créés.
La volonté militante de tous les acteurs d’AbulÉdu a toujours été de produire sous licence libre, et c’est en ce moment charnière que chacun peut prendre conscience que ce modèle est celui de la raison autant que de la passion.

En effet, grâce à ce choix de licence, AbulÉdu n’est pas mort. Dans n’importe quel autre projet développé par n’importe quelle autre société, les utilisateurs n’auraient que leurs yeux pour pleurer.

 

Ce n’est pas le cas pour AbulÉdu !

 

Les sources des logiciels, les ressources éducatives, les services, bref, tout ce qui a été produit durant plus de 15 ans peut-être utilisé, modifié et redistribué.

 

C’est ce que nous nous proposons de faire grâce à l’association AbulÉdu-fr.

 

Pour cela, il va falloir nous retrousser les manches, accueillir davantage de contributeurs, appeler à la générosité, recueillir des fonds, faire connaître AbulÉdu et peser indiscutablement dans le champ du numérique éducatif francophone.

 

Nous préparons donc la suite.

 

Nous vous encourageons à vous abonner à la liste de diffusion infos@abuledu-fr.org afin de recevoir de nos nouvelles très vite : http://abuledu-fr.org/wws/subscribe/infos

 

Nous croyons en AbulÉdu, aux valeurs portées par ce projet, et nous avons confiance en la mobilisation qui permettra de le pérenniser.

 

Vive le logiciel libre, longue vie à AbulÉdu, et à très très bientôt !

WeNeedYou

Présenter Babytwit aux parents

Présenter aux parents un « projet d’utilisation des réseaux sociaux en classe », c’est l’heureuse initiative menée par les élèves et l’enseignante de la classe @ce2Mermoz.

Une plaquette de présentation a été distribuée aux parents. Elle présente ce qu’est Babytwit, explique les intérêts de son utilisation en classe et leur propose quelques conseils pour accompagner leurs enfants dans la pratique de Babytwit à la maison.

Vous pouvez retrouver cette plaquette en suivant ce lien : Plaquette de présentation de Babytwit (merci à l’enseignante des @ce2Mermoz pour le partage du document)

 

Remarque : un mode d’emploi pour créer un compte à destination des parents est disponible dans la rubrique « aide » de Babytwit.

Bibliothèque numérique libre pour les plus jeunes

640px-SteacieLibrary

 

En ce début d’année, une bibliothèque jeunesse numérique et libre a rejoint le projet AbulEdu.

Livres.abuledu.org (puisque c’est le nom de cette bibliothèque) est composée actuellement de 72 ouvrages (albums, bandes dessinées et romans) de littérature jeunesse. On y retrouve des « classiques » (L’appel de la forêt, Contes de Grimm, …) mais aussi des créations originales (Le grand voyage, La révolte des insectes volants, …).

Bonus supplémentaire : les ouvrages présentés par livres.abuledu.org sont tous sous licence libre ou appartenant au domaine public. Il est possible de télécharger chaque ouvrage gratuitement et librement (droit de modifier par exemple) selon différents formats en fonction des œuvres (.pdf, .epub, .odt, …).

Mais ce n’est pas tout ! livres.abuledu.org va au-delà d’un « simple » site agrégeant les ouvrages de littérature jeunesse. En effet, ceux-ci sont syndiqués selon la norme OPDS, il est donc possible des les importer directement sur une liseuse ou sur une tablette (à condition bien sûr que la norme OPDS soit supportée). Nous avons testé cette option avec succès sur les applications android Cool Reader et FBReader.

Si vous avez connaissance d’un ouvrage qui mériterait de rejoindre les rayons virtuels de cette bibliothèque, n’hésitez pas à nous le signaler en complétant ce document

 

Documents joints :

Paramétrer l’application Cool Reader

 

#EcoleEntreDansEreMicrosoft

Lundi, nous apprenions que le Ministère de l’Éducation Nationale avait signé un « parternariat » avec Microsoft ; celui-ci visant à renforcer « l’accompagnement proposé par Microsoft dans le cadre du Plan Numérique à l’École en cours de déploiement ». En tant qu’association promouvant des solutions libres et éthiques dans les écoles, ce type de partenariat nous dérange autant qu’il nous choque.

Il nous choque tant il donne l’impression que Microsoft achète à l’EN ses futurs utilisateurs et au-delà leurs données personnelles qui pourront être monnayées et revendues. En effet, pendant leur scolarité, les élèves, collégiens et lycéens seront formés à utiliser les outils et logiciels Microsoft par leurs enseignants (eux-même formés par d’autres enseignants : le réseau MSProfExpert, vous connaissez ?). Vers quels outils se tourneront ces jeunes une fois devenus adultes ? L’esprit critique, la distanciation nécessaire vis à vis du fonctionnement du numérique ne leur aura jamais été apprise (Où sont stockées mes données ? Qui y a accès ? Que se passe-t-il lors de la mise à jour de mon système d’exploitation ? etc.)  : ils feront confiance aveuglément aux outils qu’ils connaissent et deviendront des clients de Microsoft. Ça ressemble fichtrement à un retour sur investissement….

Ce partenariat nous inquiète pour plusieurs raisons. D’une part il semble n’être qu’une étape dans une stratégie plus évoluée qui remonte à au moins quatre ans :

 

D’autre part, il permet à Microsoft d’intégrer ses solutions de suivi personnalisé de l’évolution de l’apprentissage de chaque élève avec des « algorithmes d’analyse ». Il est certes précisé que ces algorithmes devront faire l’objet d’un « suivi éthique et juridique » mais est-il réellement possible d’analyser un algorithme dont le code source est protégé ? Les récents événements concernant le logiciel permettant de fausser les tests antipollution et implanté dans certains véhicules nous laissent perplexes. Il y a quelques années, l’arrivée de BE1D  avait soulevé une vague de protestation alors que les données étaient stockées en France, sur une application du MEN, et disponible uniquement aux directeurs et IEN (et partiellement aux municipalités). Huit ans plus tard, nous sommes prêts à laisser un accès libre à Microsoft à la scolarité complète de nos élèves ???

Enfin, il nous inquiète car il est raisonnable de penser que les autres géants du numérique (GAFAM) et en particulier Google et Apple vont à leur tour proposer ce type de partenariat.

 

Pourtant il existe des solutions libres, éthiques, respectueuses des utilisateurs et adaptées au système éducatif. Ces solutions, allant du logiciel aux services de cloud, permettent aux élèves d’exercer leur esprit critique, tout en formant une diversité d’offres non hégémonique garantissant l’indépendance.

Parmi ces solutions et ces acteurs, il y a bien sûr Framasoft et son initiative « degooglisons internet« , nos copains de l’April et de Primtux et tant d’autres… Bien évidemment, il y a aussi AbulÉdu, en mesure de proposer diverses solutions allant du serveur au système d’exploitation en passant par les logiciels et autres services (réseau social, nuage, entrepôt de données, etc.), le tout sous licence libre, hébergé en France, respectueux de ses utilisateurs et développé par une communauté dont une entreprise basée en France et payant la totalité de ses impôts à l’État français (à l’inverse de Microsoft).

 

Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de cosigner le communiqué de l’April et que dans les prochains jours nous enverrons également un courrier/courriel au Ministère de l’Éducation Nationale afin de présenter notre position. Si vous avez encore un peu de temps, nous vous invitons à (re)découvrir la réaction de Framasoft à ce sujet (en plus TabulEdu y est citée : merci les ami(es)).

Edutwit, où en sommes nous ?

Il y a deux ans et demi, lorsque BabyTwit a été créé, son nom a été choisi pour faire référence aux « twits » et indiquer qu’il s’adressait aux plus jeunes. Un petit frère de Twitter en quelque sorte. Depuis, plus de 2OO classes se sont inscrites, un nouvelle version est en cours de développement et un besoin se fait sentir : changer de nom.

Après une procédure à la fois participative (suggestion d’un nouveau nom) et démocratique (vote pour le choix de ce nom), EduTwit devait voir le jour à la rentrée de septembre.

Nous sommes au mois de novembre et point d’EduTwit à l’horizon… Que se passe-t-il ? Verrons-nous un jour EduTwit prendre son envol ?

La réponse à la seconde question est très simple : oui Edutwit verra le jour, très prochainement on espère.

Répondre à la première question est un peu plus compliqué car cela nécessite d’aborder quelques aspects techniques. Lorsque nous développions EduTwit, pour faciliter nos tests, nous y avons intégré la base de données de Babytwit ; c’est à dire que tous les utilisateurs/testeurs de Babytwit étaient présents par défaut dans la base de test d’Edutwit. Les tests se sont rapidement révélés concluants (rédaction de messages, réponses, ajout de pièces jointes, etc.) nous avions même commencé la production de tutoriels vidéos pour accompagner les futurs utilisateurs d’Edutwit. Bref, nous étions confiants. C’est alors qu’un défaut de fonctionnement a été découvert (un bug… Un bon gros bug) : Edutwit n’autorisait pas l’inscription de nouveaux participants (comme nous testions avec des utilisateurs existants nous n’avons pas encore essayé d’en créer de nouveaux). Un comble pour un réseau social non ? S’en est alors suivie une partie de chasse au bug (lecture d’un grand nombre de lignes de codes, tests, retests, relecture, appel à l’aide auprès de personnes plus expertes, modifications, puis tests et encore tests, etc.) jusqu’à l’identification du problème. Oui, nous avons trouvé !!!!

Il nous reste maintenant à « patcher le code » pour rendre possibles les nouvelles inscriptions en intégrant les différents services que nous proposons. Pour faire simple, l’idée est que chaque utilisateur dispose d’un identifiant unique pour accéder à Edutwit, QiRo, etc. plutôt qu’un identifiant pour chaque service. C’est ce qui nous occupe actuellement….

Bien entendu, nous vous tiendrons informés dès que possible et, en attendant, en exclusivité mondiale, voici un extrait de l’interface d’Edutwit

Capture d'écran 2015-11-21 20:13:03

 

 

 

 

Assemblée Générale 2015

Rapport moral

 

Le rapport moral de cette nouvelle assemblée générale se situe dans la continuité des précédentes années. Nouveaux projets, structuration des services existants, efforts sur la communication et les relations extérieures et recherches de financement.

L’association semble trouver une activité stable mais conséquente avec des fonctionnements rodés. Elle est rythmée par les échanges des membres sur les listes de diffusion et ponctuée chaque année par les désormais célèbres AbulÉduDays ; et les membres aiment échanger, débattre et avancer ensemble dans un même esprit dynamique et positif.

Pour avancer plus encore dans l’accomplissement des buts que nous nous sommes fixés, il faudra nécessairement avancer sur quelques points cruciaux qui jusque là n’ont pas été pleinement accomplis :

– reconnaissance institutionnelle et médiatique : AbulÉdu est un incontournable de l’univers du numérique éducatif francophone. Il doit être identifié comme tel par les institutions, la presse spécialisée, et au final, par une plus large proportion d’enseignants ;

– obtention de ressources financières massives et pérennes. Un projet tel qu’AbulÉdu, avec une activité conséquente, doit nécessairement lever des financements. L’association n’a que peu de ressources par rapport aux besoins ;

– mise en place d’un structure efficace. Le fonctionnement entre deux entités, Ryxéo et AbuÉdu-fr, bien que satisfaisant, ne permet pas toujours suffisamment de lisibilité sur nos engagements et nos valeurs. La recherche des moyens et des procédures adaptés à la mise en place d’une structure efficace et pérenne doit continuer, et aboutir.

Une belle dynamique est en marche, grâce à la somme des qualités des acteurs et à la justesse des buts visés.

 

Rapport financier

Bilan financier du 1er août 2014 au 1er septembre 2015

Revenus : 20 810 €

  • Subvention 20 000 €
  • Autres produits de gestion courante :
  • Cotisations : 355 €
  • Dons manuels non affectés (dont PEP-33* : 200 €) : 455 €

Dépenses : – 18 247 €

  • Autres services extérieurs – serveur, data et tablettes : 16 129 €
  • Autres services extérieurs – publicité (flyers) : 210 €
  • Autres services extérieurs – catalogue (abécédaire) : 155,10 €
  • Voyages et déplacements : 1 451,31 €
  • Liaisons informatiques ou spécialisées : 217,81 €
  • Services bancaires et assimilés : 84 €

Total général : 2 563 €

Commentaires

Cette année a été marquée par le versement d’une subvention de 20 000€ du MEN, suite au dossier constitué par José et Jonathan. Subvention qui nous a permis d’assurer la maintenance du serveur de Babytwit et la mise à jour de data par RyXéo, les deux services phares de notre association. Les testeurs ont également pu bénéficier du prêt de dix tablettes TabulÉdu1 pour leurs essais.

Notre rencontre annuelle d’avril a mobilisé 1 095,61 € dans le cadre du remboursement des frais de déplacement et d’hébergement des membres présents. Elle a été subventionnée par des dons importants de trois participants. Merci à eux.

Suite à la décision prise en Assemblée Générale de renforcer la communication, la présence en salons et les frais d’impression de flyers babytwit et data ont coûté 642,50 €.

Nous avons envoyé un exemplaire papier de l’abécédaire en NB à chaque élève ayant participé à l’animation Babytwit de 2014 pour la somme de 155,10 €.

La campagne d’adhésion de rentrée 2015 s’est traduite par des dons et cotisations à hauteur de 330 € en septembre-octobre, pour le début du prochain exercice, en sachant que les versements avaient continué pour l’exercice courant jusqu’en mai 2015.

*Vincent Bergeot a obtenu une subvention de 200 € pour l’utilisation de nos outils libres lors de ses interventions dans des établissements scolaires de Gironde.

Budget prévisionnel :

  • rencontre annuelle : – 1 100 €
  • liaisons informatiques et assimilées : – 250 €
  • services bancaires et assimilés : – 90 €
  • serveur d’authentification : – 180 € (15×12)

 Compte rendu d’activité

Babytwit est de plus en plus apprécié. Actuellement, nous recensons près de 2 000 comptes dont 235 classes. Plusieurs personnes nous ont fait remarquer que « babytwit » avait une connotation trop enfantine. Un sondage auprès de nos utilisateurs l’a confirmé. Nous avons donc lancé une campagne de changement de nom au moyen d’une procédure démocratique en trois temps. La grande majorité des votants s’est exprimée en faveur d’Edutwit. Initialement prévue pour septembre, cette évolution prend un peu de retard à cause de quelques soucis techniques. Nous n’avons pas encore pu fixer une date officielle de sortie : Eric et Jonathan œuvrent à la résolution de ces soucis.
De nombreuses activités sont régulièrement lancées parmi lesquelles nous retrouvons : les twictées (animées par Giliane), les projets autour d’OSM de Céline, Tw’haiku dont les productions sont d’une qualité remarquable, twitScrabble (animé par Frédéric), devinombres, le début d’un café littéraire, etc.
Data : reçoit toujours un très bon accueil lors des divers salons où nous le présentons. Actuellement, sont indexées 26 538 ressources et 28 574 mots clés  Nous avons déposé un dossier d’agrément «Reconnu d’Intérêt Pédagogique » qui n’a pas abouti car les sites internet n’entrent pas dans le cadre du label RIP. On peut cependant noter que data est explicitement cité sur le site eduscol dans la rubrique des ressources éducatives libres européennes... Une demande de Bertrand de Ryxéo a débouché sur un premier projet thématique autour de l’eau.
QiRo : sous l’impulsion de Nicolas et Jonathan, un service de Questions/Réponses baptisé QiRo a été initié. Ce service est basé sur un mode de participation collaborative, chacun pouvant apporter une réponse à une question posée. À terme QiRo pourrait devenir une base de connaissance des élèves.
Annie se charge de relater l’activité de la communauté par le biais d’une lettre d’information mensuelle (type newsletter) envoyée sur la liste des membres de l’association et mise à disposition sur le site.
Nous avons obtenu en décembre 2014 une subvention de la part du MEN s’élevant à 20 000€. Nous l’avons répartie pour la migration de la suite logicielle vers Qt/C++, la version 2 de Babytwit (Edutwit), une partie du développement de data et le fonctionnement de l’association. Nous pensions renouveler une demande de subvention pour l’année 2015 mais nous n’avons pu monter le dossier dans les temps, la date de restitution des demandes ayant été considérablement avancée par rapport aux années précédentes.
Développement logiciel :
  • Gros boulot effectué par Jean-Louis pour le développement d’Épiscope qui sort en version-1.5-RC, les beta-tests sont en cours.
  • QrCode un lecteur de codes barres et decQR-codes fonctionne dans une version de « preuve de concept » (faisabilité) et utilise les bases de Épiscope pour l’acquisition des images et la détection des QR-codes.
  • Revue de code et résolution de bugs dans les logiciels de la suite d’AbulÉdu
  • Tests de la version 15.08 du DVD et des profils par François Audirac.
Représentation de l’association
  • Forum du numérique au Canopé de Nancy (mars 2014) → jonathan – fred
  • Université d’automne de Dijon (Septembre 2015) → fred – yannick
  • Escales du Numérique du Libre (Bordeaux) → Céline – Philippe
  • À venir : présentation de Tw’Haïku par Jonathan au lors du salon Éducatice.
Suite à ces différentes rencontres, des contacts ont été noués avec les Francas de Bourgogne, le réseau CANOPE de Besançon, la Ligue de l’enseignement de Gironde, […]
Une demande de rescrit fiscal (reconnaissance d’intérêt général) a été déposée auprès de la Direction Régionale des Finances Publiques. Malheureusement, un avis défavorable a été prononcé. Il conviendra d’analyser les critères qui ont motivé cet avis et de nous ajuster. 
Vie de l’association
  • Les « AbulEdu days », dans une ambiance toujours très conviviale, ont permis d’effectuer un bilan d’étape sur les différents chantiers en cours et de dégager des perspectives d’actions.
  • Un compte twitter abuledu-fr a été créé. Il est régulièrement « alimenté » et on constate des retweets réguliers.
  • Un compte Diaspora* a aussi été créé sur Framasphère et le constat est le même.
Une TabulÉdu(v1) a été prêtée à une dizaine de membres de l’association afin qu’ils testent le concept, participent à la remontée des bugs, à l’alimentation du Wiki dédié et aux retours d’usage.
Mise en route de trois sites abcd sous wordpress comportant des pages au lieu d’articles, sur les projets mettant en scène des personnages « libres » sur le principe de la Fabrique (multiactivités) : Sylvanus, le petit monde de Cyrielle, les copains d’RV le carré.
COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Entrons dans l’ère de l’Éducation Collaborative !

Le numérique redéfinit notre société. De nouvelles formes d’interactions apparaissent, basées sur la publication, la collaboration, le partage
L’École doit tenir compte de ces transformations en permettant aux élèves de développer de nouvelles compétences : être créatif, être innovant et travailler en collectif1.
Pour faire vivre ces pratiques aux élèves, AbulÉdu propose un nouveau service en ligne :
    
logo-qiro

https://qiro.fr

    
Qiro est un service social de questions-réponses. Les utilisateurs y déposent des questions et offrent des réponses collectives en recherchant la plus grande pertinence.
Un système de vote permet de valoriser les contributions en faisant émerger les meilleures questions et les meilleures réponses, afin d’obtenir non pas une solution unique, mais une multitude de solutions.
C’est ainsi que nous comptons voir se constituer une communauté scolaire constituée d’élèves, de classes, d’enseignants, de parents, de médiateurs réunie autour d’un objectif :
Partager la connaissance

 

Cet objectif de partage, porté par AbulÉdu depuis plus de 15 ans, se concrétise notamment par l’utilisation des licences libres dans tous ses outils, logiciels, services et ressources.
Dans QiRo, la licence libre permet aux élèves de s’approprier les ressources et de les recombiner pour en créer de nouvelles.

« On ne comprend que ce que l’on transforme et on ne le comprend que parce qu’on le transforme » Bertold Brecht

[1] François Taddei dans ParisTechReview 12 mars 2015 « Les pratiques collaboratives dans l’Éducation »
 
1 2 3 4