Animation logicielle à Dijon en CP

Cette animation est à la conjonction d’un projet numérique — découverte de logiciels Abulédu — et d’une période 5 placée par l’équipe d’EMCpartageons sous le signe des valeurs #

» Lire la suite

Tw’haïku 2016 en musique chez les @cm2grail

Cette année, José, papa d’un élève de la classe vient régulièrement avec nous pour travailler sur des créations sonores… Profitant des superbes  productions réalisées lors des 4 semaines poétiques #Tw’haïkus sur Babytwit, nous avons pu enregistrer tous les élèves lisant leur haïku (haïkaï)…
Dans le même temps José avait amené un étrange instrument: le n’goni instrument africain qui a émerveillé les élèves… qui pouvaient l’essayer aux temps d’accueil, ou lors des séances de création, ce dont ils ne se sont pas privés 😉

Un élève de la classe, Nicolas a été passionné par l’instrument et a présenté une petite improvisation, qui a été filmée, déposée sur abuleduvidéo et le son récupéré par José, qui l’a transformé en boucle et  lui a superposé l’enregistrement des textes.

Suite à une demande de création de pistes sonores pour un autre projet, il a été inspiré par l’idée de changer l’ambiance (qui sonne de l’avis de beaucoup très esprit Japon, malgré les origines africaines du n’goni) et a proposé un petit mixage différent…

En parallèle, un travail à l’encre a été réalisé par les élèves pour écrire et illustrer un de  leurs haïku (avec une pensée émue (et pour beaucoup admirative!) pour tous les écoliers qui devaient écrire tous les jours à la plume trempée dans l’encrier…)

La suite? Nous projetons de réaliser un diaporama mêlant ces pistes sons et les haïkus réalisés à l’encre…      #àsuivresurBabytwit

Twaiku 2016 au son du N’goni

Nicolas au N’goni

La barre de la centaine en CP

Ptits Lapins du Breuil

La classe du CP n’est pas seulement marquée par l’entrée dans le monde de la lecture-écriture, c’est aussi la comptine numérique qui s’allonge, s’allonge (avec deux obstacles qui seraient facilement résolus par le septante et le nonante québécois), c’est l’écriture des nombres en chiffres qui s’allongent eux aussi, vers la gauche, le nouveau prenant dix fois plus de poids que son voisin de droite : la maitrise des dizaines à peine acquise, voilà qu’il faut entrer dans les centaines.

Sur Babytwit, trois classes de CP ont profité du centième jour de classe — que les élèves comptent un par un depuis la rentrée de septembre — pour multiplier les activités ludiques ; ils ont twitté leurs prouesses et envoyé des photos que nous reproduisons ici, avec leur accord : merci les maitresses et le maitre, ainsi que les élèves de Pacé, de Parthenay et du Breuil.

» Lire la suite

Atelier Babytwit à Canope33

Présentation par Céline (cliché PG.)

Compte rendu par Philippe Guillem

L’Atelier Canopé 33 de Mérignac dans le cadre de ses ateliers du mercredi a proposé le 11 janvier 2017 une formation au réseau social de microblogging libre Babytwit.

Cette formation a été conçue par Céline Souleille enseignante utilisatrice expérimentée de Babytwit et Philippe Guillem, Médiateur de ressources numériques au sein de l’atelier CANOPÉ 33.

Deux objectifs principaux à cette formation

  • Permettre une mise en cohérence des pratiques numériques de classes avec les nouveaux programmes.
  • Favoriser, aider l’entrée d’une culture numérique à l’école par la pratique des réseaux sociaux en classe.

Après une présentation des réseaux sociaux, leur importance dans la culture numérique actuelle, les différents types de réseaux et les enjeux auprès des jeunes, Céline Souleille met en lien leur utilisation en classe avec les programmes de l’Éducation Nationale.

Puis elle propose un rapide tour des usages pédagogiques possibles :

  • écrire et publier,
  • s’informer,
  • communiquer,
  • collaborer,
  • responsabiliser.

Premiers essais sur babytwit (cliché P.G.)

Ensuite les enseignants présents ont été invités à créer leur premier compte et a commencer à échanger entre eux par le réseau. A l’issue de la formation ils devaient être autonomes tant dans la création d’un compte pour leur classe que dans l’utilisation de celui-ci avec leurs élèves.

Invitation et remerciements sur babytwit.

Quelques outils Framasoft

Enseignant et membre de l’association AbulÉdu-fr, je me permets de vous soumettre quelques outils et remarques valables pour les projets utilisant des outils non libres tels que  Google Forms, Dropbox, etc… Nous sommes particulièrement vigilants sur Babytwit à recommander aux enseignants de modifier leurs pratiques en suivant ces conseils.

Sans tomber dans un syndrome paranoïaque, il nous semble important, notamment en tant qu’enseignants soumis à des principes de neutralité, de ne pas renforcer une omniprésence de certains organismes sur le Net.
Si nous formons de futurs citoyens, il nous parait aussi important de considérer qu’ils seront (et sont déjà) aussi des citoyens du monde numérique à éduquer.  À qui confions-nous nos données ? À quel prix ?

Si beaucoup de ces outils sont gratuits, c’est en grande partie parce que les données qu’ils récoltent sont revendues à des sociétés commerciales qui les exploitent de manière ciblée, donc très efficace.

Aussi, et c’est en partie ce qui nous a poussés à créer Babytwit, est-il de notre devoir de ne pas confier toutes nos données à ces organismes qui les récupèrent pour les revendre et former le Big-Data. Qui lit scrupuleusement les Conditions Générales d’Utilisations que Google modifie régulièrement et nous oblige à accepter ?

» Lire la suite

Ecrire des histoires en collaboration entre classes

Retrouvez, en cliquant sur le lien ci-dessous un article concernant une démarche possible de construction d’ histoires collaboratives sur Babytwit.

Histoires collaboratives

Une nouvelle dénomination est proposée pour les classes participant à la construction d’histoires en collaboration, les Educonteurs (contraction d’Edutwit et conteurs).

Nous vous souhaitons une excellente découverte des histoires créées, que vous retrouverez dans les groupes « Twithistoires » et « Dialogues en collaboration » sur Babytwit/Edutwit.

Lancez-vous !

 

Cet appel a été entendu et a donné lieu à

Récemment, une classe de CE2 et une autre de CM2 ont construit un conte des origines Pourquoi les singes ont-ils les fesses roses ? pendant plusieurs semaines, après une séance de concertation préalable des deux maitresses sur un pad. L’enregistrement final a été déposé par Isabelle M. sur la plate-forme web de raconte moi : un conte des origines.

Pour lancer un dialogue

Gilliane avait proposé plusieurs images fort appréciées, pour déclencher l’envie d’écrire

  • deux bicyclettes en vis-à-vis
  • deux enfants de dos au balcon
  • deux pigeons trottant sur la route
  • deux poubelles dont une pour le papier
  • un lapin et un chaton le regardant de près
  • deux mouettes, plumes au vent sur un rocher

Voici le résultat d’une recherche sur data avec le mot-clé « deux »

Voici également quelques idées :

Assemblée générale 2016

Rapport moral

Encore une année bien remplie ! Plusieurs rencontres au MEN avec les membres de la Direction du Numérique Éducatif (DNE) ont permis à AbulEdu de se faire une place dans l’univers du numérique éducatif libre francophone. L’association a ainsi été sollicitée pour intégrer un observatoire du libre éducatif institué par le MEN dans lequel nous pourrons proposer nos outils et défendre nos valeurs qui semblent être appréciées puisque pour la deuxième année consécutive, le MEN nous a accordé une subvention. Celle-ci va nous permettre d’avancer certains projets dont Edutwit.

Une campagne de financement participatif menée conjointement avec l’association ABUL offre au projet la possibilité de passer sur un modèle associatif dont il reste à préciser plus finement les contours ; j’en profite pour remercier ceux qui se sont pleinement investis dans cette aventure tant dans sa mise en œuvre que dans son suivi.

Cette année a aussi été rythmée par de nombreux projets pédagogiques autour de Babytwit (twitScrabble, histoire en collaboration, twictée, etc.), qui devient également un outil pour les enseignants qui se retrouvent régulièrement autour d’un twitConseil, en amont de chaque période, afin de définir ensemble les futurs projets dans lesquels ils impliqueront leur élèves. La banque de données Data ne cesse de s’enrichir et les questions techniques sur la « liste support » ne restent jamais sans réponse.

Dans cette belle dynamique il nous reste maintenant à progresser sur l’équation financière ; les dons et cotisations à l’association, malgré le soutien important qu’ils nous apportent et que nous apprécions, ne sont pas en cohérence avec le nombre de téléchargements de nos outils ou la fréquentation de nos services.

Un grand MERCI à chacun d’entre vous pour votre implication dans ce beau projet.

 

Rapport financier

Bilan financier du 1er septembre 2015 au 1er octobre 2016

Revenus : 37 877€ (soit 12 165€ sans versement Ulule)
– subvention OIF pour data : 10 000 €
– Cotisations : 765 €
– Dons : 1 400 €
– Campagne Ulule : 25 712 €
Dépenses : 11 936€
– serveurs : 574 € (3 mois migration pour 3 serveurs, à imputer sur le budget Ulule ?)
– services extérieurs : 9 600€ (développement data par Ryxéo pour la francophonie)
– déplacements : 1 222 €
– liaisons informatiques : 440 €
– services bancaires : 100 €
Commentaires :
  • Le bilan est équilibré grâce aux nouvelles adhésions et aux dons directs induits par la campagne Ulule depuis cet été.
  • L’année a été marquée par la fermeture de RyXéo et la nécessité de lancer une campagne pour assurer six de mois de transition et rembourser les frais engagés par l’ABUL. (note à venir de Jean Peyratout de l’ABUL)
  • Cette année a également été marquée par la signature de la convention avec Microsoft qui a motivé une réaction en urgence du CA avec courrier et plusieurs déplacements au MEN de notre président, de Jean-Louis Frucot et de José Brito que nous remercions.
  • Les frais de notre rencontre annuelle ont été presque totalement pris en charge par Odysseus et son équipe qui nous ont royalement accueillis en Ardenne.
  • L’OIF nous a versé une subvention de 10 000€ pour le développement de data, nous avons reversé 9 600€ à RyXéo.
  • Le budget communication a été consacré à notre présence au salon de l’UNA à Dijon : déplacements et impression d’un dossier papier couleur.
  • Les membres de l’association ont été fortement sollicités pour la campagne d’Ulule, financièrement et comme relais de communication. Une quinzaine de nouvelles adhésions porte le nombre actuel des membres à près de 50 cotisants.
  • La subvention du MEN (22 000€) est arrivée tardivement, le 11 octobre, et ne figure pas dans ce bilan.
  • Ventilation prévue ULULE, à titre d’information : 1 028 € (4%) pour les contreparties : papertoys, expédition des clés USB, déplacements formateurs ; 1 028 € (4%) sont prévus pour la location des serveurs ; 23 656 € (le reste) finance le travail de migration (reversé à l’ABUL sous forme de don).

 

Compte-rendu d’activité

Rencontres au MEN : Suite au partenariat signé entre le MEN et Microsoft, nous avons écrit à Mme la Ministre de l’EN pour lui signifier nos inquiétudes vis à vis de ce genre de partenariat mais aussi pour lui présenter le projet AbulÉdu, ses ressources, outils et valeurs. Nous  avons été invités au MEN par la DNE afin de présenter l’association et d’envisager quelques pistes de soutien. Dans un second temps, les  associations Abul et AbulEdu-fr ont rencontré Matthieu Gendron (directeur de la DNE) avec les mêmes objectifs. Enfin, l’association a été sollicitée pour intégrer un « observatoire du libre éducatif » qui devrait se mettre en place à partir de janvier 2017.
Babytwit : De plus en plus de projets impliquant les élèves de la maternelle au collège sont initiés sur Babytwit : il devient difficile de les énumérer. Un groupe Twictée très actif concerne 13 classes des deux cycles. Babytwit a pris une dimension supplémentaire car il devient grâce au babytwit conseil, une « salle des profs » virtuelle dans laquelle les enseignants définissent ensemble le cadre des futures activités par période, se concertent et échangent sereinement.
Subventions MEN : Après de nombreuses péripéties notre dossier de demande de subvention auprès du MEN a été accordé. Il nous a été alloué une somme de 22 000€ qui nous permettra de faire appel à un prestataire de services pour la mise en place technique d’Edutwit et l’administration du serveur pendant un an.
Campagne de financement participatif : Suite à la disparition de Ryxéo, les associations Abul et AbulEdu-fr ont décidé d’unir leurs forces pour passer le projet AbulEdu sur un mode associatif. Nous avons décidé d’initier une campagne de financement participatif sur Ulule afin de récolter les fonds nécessaires à cette migration. Grâce à la générosité de plus de 300 contributeurs, cette campagne a été un succès. Nous avons ainsi pu rémunérer Eric afin qu’il effectue cette migration dans les meilleures conditions possibles. Une part de l’argent récolté a également servi à la mise en place des contreparties et à la location de serveurs. Page du projet sur Ulule : <https://fr.ulule.com/developpement-dabuledu/>.
Représentation de l’association : Annie et Fred ont été présenter AbulEdu à l’Université Numérique d’Automne à Dijon. Les frais de location du stand nous ont été offerts par Canopé. Odysseus a également brillamment représenté l’association à « Associalibre & Éducalibre » à Bruxelles <http://2016.associalibre.be/?abuledu-ecole-numerique-en-primaire>
Les rencontres AbulEdu se sont cette année déroulées en Belgique ; merci @Odysseus et son équipe pour l’invitation et l’accueil. L’occasion pour les membres de l’association de se rencontrer et d’échanger autour des différents projets et d’en initier d’autres.
 → Téléchargez le compte-rendu de l’assemblée générale ordinaire du 19 novembre 2016 :  PDF

Animer un stand AbulÉdu, c’est possible.

Première tactique utilisée avec succès, une coupe de fraises Tagada en libre service :

En libre service !Rares sont les passants qui ne se sentent pas obligés d’écouter et de regarder la présentation par le président, et se resservent s’il a encore des pages à feuilleter. Et oui, l’appel du sucre…

» Lire la suite

Rencontres nancéiennes

L’organisation d’une formation post-ulule à Nancy pendant les vacances de Toussaint a été l’occasion de se retrouver pour une prise de contact bienvenue sud-ouest/nord-est entre babytwitteurs. Et puis notre président m’avait tellement parlé du dynamisme de l’équipe locale !!!

La SNCF a failli tout faire avorter puisque des caprices électriques à la gare de Bordeaux ont retardé de 2h30 mon départ, prudemment prévu aux aurores, et donc mon arrivée prévue à l’heure du repas… L’accueil à la gare de Nancy par un trio en pleine forme m’a donné le sourire, un petit quart d’heure de marche à pied touristique dans le centre-ville m’a mise en appétit et hop nous voilà tous les quatre attablés au soleil, place Stanislas, sur fond de duo de guitares devant une tarte aux mirabelles, naturellement.

» Lire la suite

1 2 3 5