TwittenRimes sur ÉduTwit

Au printemps 2019, enseignantes de CP, nous avons été attirées par une proposition de projet collaboratif sur Twitter et ÉduTwit : TwittenRimes.

Mais qu’est-ce donc ? Il s’agit d’écrire un poème entre deux classes et d’arriver à le sublimer en utilisant les outils numériques. Le thème de ce 3ème opus, la Poésie et l’Art.

Mais pourquoi faire un tel projet sur ÉduTwit ? Parce que, bien que nous ne nous soyons jamais rencontrées dans la vie réelle, nous avons développé toutes les deux un réel intérêt pour les outils numériques qui permettent de produire des écrits “vrais” et collaboratifs. ÉduTwit nous permet d’échanger entre nos deux classes de façon sécurisée. Et puis… un élément, et non des moindres, nos classes sont à un peu plus de 400 km de distance !

Dans un premier temps, nous nous sommes concertées pour décider du thème, des modalités de fonctionnement et de publication.
Notre choix s’est rapidement porté sur le thème du cirque puisqu’il allait être traité dans nos deux classes dans l’année.
Nous avons choisi de produire des haïkus car nos élèves avaient participé avec beaucoup d’enthousiasme au projet Tw’Haïku en période 2 et en connaissaient donc déjà la structure.

 

Il a fallu ensuite décider d’une oeuvre qui pourrait être initiatrice du projet. Notre choix s’est porté sur un tableau de Marc Chagall, Le Cirque Bleu. Afin de respecter les droits d’auteur, nous avons contacté le Musée Marc Chagall. Il nous a été accordé de réaliser une publication en citant les caractéristiques, la source du tableau et en ne le dénaturant pas, même virtuellement.

Marc Chagall (1887-1985), Le Cirque bleu, 1950. Huile sur toile de lin, 232,50 x 175,80 cm. Nice, musée national Marc Chagall (dépôt du Centre Georges-Pompidou, Paris). Photo, copyright : RMN-Grand Palais / Gérard Blot. Copyright : ADAGP, Paris, 2019.

Nos deux classes échangeaient déjà depuis le début de l’année par le biais de divers projets ou activités : Narramus, petites devinettes, problèmes mathématiques M@thsEnVie, partages de lectures, nuages de mots, AcrosTwits (acrostiches), Twictées, Twoulipo, Tw’Haïku… Les élèves connaissaient bien la classe avec laquelle nous allions réaliser ce nouveau projet ; les présentations n’étaient donc pas nécessaires.

Le travail en classe pouvait commencer.
Le projet a débuté par l’envoi à l’autre classe (tweet sur ÉduTwit) d’un “mur de tableaux” accompagné d’indices pour découvrir quel allait être le tableau choisi.

Un travail en arts visuels a eu lieu dans chaque classe : ressenti par rapport au tableau puis observation précise de chaque détail.
Par petit groupe d’affinités, les élèves ont décrit un élément qu’ils appréciaient et en ont fait un dessin.

Les enseignantes ont alors apparié les groupes pour le travail de coopération.

La production du premier vers pouvaient démarrer dans chaque classe.
Avec 9 groupes de 3 élèves par classe, nous allions produire 18 haïkus !

Après la lecture du premier vers sur ÉduTwit, le groupe apparié de la classe-partenaire produisait le deuxième vers en respectant la structure et le sujet du poème.
En retour, le troisième vers était produit par la classe-émettrice.

 

Chaque classe a ensuite enregistré la lecture (ou récitation) des haïkus produits ainsi que des petites bandes-sons rappelant les bruits du cirque.

Le montage, un peu complexe pour des élèves de CP, a été réalisé par nos soins.
Il s’agissait d’un mélange des haïkus produits associés aux détails du tableau de Chagall et aux productions plastiques et musicales des élèves.

 

Lors de la publication du recueil des travaux de toutes les classes participantes, les élèves étaient vraiment impatients de découvrir les poèmes augmentés des autres classes.

Quelle joie et quelle fierté de reconnaitre leur propre production au coeur de ce superbe recueil final ! Une bien belle collaboration !

Pour en savoir plus sur le micro-blogue ÉduTwit :http://ele-le-breuil-21.ec.ac-dijon.fr/babytwit/

N’hésitez pas à nous rejoindre dans cette belle aventure.

Stéphanie Gondange et Marie Sartori

 

Quand le gratuit a un coût…

Soyons clairs : Édutwit est gratuit pour ses utilisateurs et le restera !

Pourtant proposer et maintenir un tel service n’est pas gratuit.

Voyons ensemble la répartition des charges :

  • Location du serveur d’hébergement : 50€/mois
  • Nom de domaine : 20€/an
  • 100€/an pour l’hébergement de l’application Edutwit sur l’app Store ;-(
  • Maintenance opérationnelle du site : 20 000€ (200h annuelles)
  • Don à “let’s Encrypt” 100€/an. Let’s Encrypt nous permet de fournir un site en “https” (pour la sécurité).
  • On aimerait ajouter également un don de 200€/an à l’association sud-ouest.org qui assure le routage des mails sortants (notifications) afin que ceux-ci ne soient pas considérés comme des spams.

On arrive donc à 21 020€ annuels…….

Tous les ans, nous sollicitons le Ministère de l’Éducation Nationale qui nous verse une subvention (15 000€ cette année).

La différence est complétée par les dons et les adhésions qui devraient donc atteindre 6000€.

 

Soyons clairs : nous n’y sommes pas !

Nous recevons de moins en moins de dons ou de cotisations. La conjoncture actuelle explique sans doute pour partie ceci.
Pourtant, avec ~5600 utilisateurs d’Édutwit, 1€/utilisateur/an serait suffisant pour atteindre l’équilibre…

Pour l’instant, nous arrivons à compenser grâce à notre trésorerie, les recherches lilo et les gros efforts consentis par notre prestataire. Il n’y a pas encore de situation d’extrême urgence mais…

 

 

 

 

Tristesse…

Aujourd’hui, nous sommes tristes. Nous venons de perdre Annie.

Si vous vous êtes un jour intéressé.e.s au projet AbulÉdu (même de loin), vous l’avez forcément rencontrée, au moins par messagerie.

 

Membre fondatrice de l’association, puis tour à tour secrétaire et trésorière, elle en était un des piliers. Sa curiosité, son énergie et sa générosité la rendaient très présente et disponible.

 

Nous perdons quelqu’un de bien que nous respections énormément.

 

Vous pouvez lui rendre un dernier hommage sur https://annie.calestampar.org

Application Edutwit…

Nous sommes ravis de vous annoncer une application mobile pour Edutwit, notre service de microblog.

Elle est disponible pour les appareils mobiles Android et IOS

Elle devrait être disponible sur F-DROID très prochainement.

Sous licence libre, cela va de soi, elle a été entièrement développée par les bénévoles de l’association puis compilée au moyen de l’infrastructure mise en place par Eric Seigne. Bref, une application dans la pure tradition de “La cathédrale et le Bazar”.

 

 

 

Fiches apazapa pour les anciens logiciels du Terrier

Une classe AbulÉdu en 2012

En 2012, RyXéo a demandé à l’équipe pédagogique d’AbulÉdu de fournir des REL pour accompagner le développement des logiciels du Terrier et a ouvert le site de Libre Pedagosite.net où nous avons déposé les tutoriels ainsi que des exemples de séances ou de séquences.

Parallèlement, devant les difficultés rencontrées par certains utilisateurs à élaborer des séances  pour la classe ou les enfants à besoins particuliers avec les logiciels, le graphiste de RyXéo a élaboré des modèles de fiches pédagogiques portant le joli nom d'”apazapa” qui étaient stockées sur la forge logicielle et diffusées à la demande.

Avec l’accord d’Éric Seigne la communauté d’AbuÉdu-fr vient de décider de rendre ces productions accessibles aux utilisateurs des anciens logiciels

  • via le blog de notre association, pour son coté ”actu” et production de la communauté, ainsi que pour la suite de la mission de publication post Ryxeo,
  • et via wikimedia commons pour archivage et contribution globale aux REL.

Voici donc 14 fiches comportant une présentation, la fiche pour l’enseignant et une ou plusieurs fiches pour les élèves. Elles sont presque toutes destinées au CE1, classe-charnière où j’ai enseigné pendant plusieurs années. Elles sont issues de ma pratique.

20190113-apazapa

  • ALLER, vocabulaire en CE1
  • Aller, lecture de proverbes
  • Associations, lire-écrire
  • Mulot en CE1
  • Calcul mental en CE1
  • Chemins en CE1
  • Tableaux en cycle 2
  • Symcolor en CE1
  • Tangram en CE1-CE2
  • Horloge de Gnome en CE1
  • À nous les formes en CE1
  • Problèmes en cycle 2
  • Suites en CE1
  • Raconte-moi en cycle 2

Sommaire des fiches apazapa

 

 

 

 

DATA-ABULÉDU, l’entrepôt de données numériques éducatives libres

Le conte des origines

Abuledu data est un entrepôt de plus de 16000 données libres, en langue française, et appropriées au milieu scolaire.

Il est né d’un besoin.

Je suis Philippe Cadaugade, je suis professeur des écoles. J’avais suivi une formation de développeur de logiciels. Eric Seigne, le créateur de l’environnement logiciel libre AbulÉdu, m’a alors demandé de participer à la création de logiciels pédagogiques.

Les premiers logiciels que nous avons créés fonctionnaient en autonomie.

Nous avons eu l’idée, pour permettre aux enseignants de s’approprier ces nouveaux outils en gardant leur façon de travailler, de faire fonctionner nos logiciels autour du concept de module.

Un module est un fichier archive contenant

  • des paramètres d’exercice fonction d’un objectif pédagogique,
  • du contenu adapté aux thèmes et projets menés dans la classe.

C’est pour qu’ils puissent créer leurs propres modules que nous avons doté nos logiciels d’un éditeur.

Et un logiciel libre de plus

Et pour créer des modules dans un éditeur, il faut de la ressource, et de la ressource disponible. AbulÉdu data venait de naître.

Sa naissance s’est accompagnée de la création d’un logiciel permettant d’ajouter des ressources en les indexant.

C’est à ce moment que nous avons choisi de créer un format de fichier inspiré d’Open Document, en utilisant pour l’indexation la norme ScoLOMFR, du fait du contexte de diffusion de nos logiciels, et les mots-clefs issus du vocabulaire Rameau libéré par la Bibliothèque Nationale de France.

Le logiciel permet aussi de les modérer pour respecter le contexte scolaire ainsi qu’une exigence de qualité.

Des images, encore des images…

Si on prend pour exemple la création d’un module sur les drapeaux des pays Francophones pour le logiciel Imageo, j’ai besoin d’images. La présence de 16 000 images sur AbulÉdu data me donne du choix parmi beaucoup d’images de qualité insérées le plus souvent par des enseignants, puisqu’AbulÉdu data est un entrepôt collaboratif.

Comme les ressources sont indexées, je peux les retrouver.

Je les utilise pour créer mon module.

Ce module, je peux le partager et le diffuser puisque ces images sont libres.

Une créativité sans fin

Le modèle du logiciel et d’images libres nous a conduit à améliorer encore l’accès aux images éducatives d’AbulÉdu data, dans le souci de permettre au plus grand nombre l’accès aux ressources.

  • D’abord en créant une interface d’accès Web : data.abuledu.org
  • Ensuite en développant un plugin pour le logiciel de Tableau Numérique Interactif “Open Sankoré”.

Texte rédigé par l’équipe de RyXéo, notamment Philippe Cadaugade et Éric Seigne le 13 mars 2014.

Assemblée générale 2018

Assemblée générale de l’association
le vendredi 16 novembre à partir de 20h30
Salon abuledu-fr du serveur conference.jabber.org

RAPPORT MORAL

Les craintes entrevues l’an passé se sont confirmées cette année : l’association s’essouffle. Faute de cap défini et clair, le noyau dur de bénévoles ne sait pas dans quelle direction œuvrer et perd peu à peu son énergie et sa motivation. J’espère que le nouveau bureau sera en capacité de mobiliser les différentes énergies et pourra “relancer la machine”.
Quelques nouvelles réjouissantes néanmoins illuminent ce constat un peu morose : Edutwit continue sa bonne progression et a enregistré un nombre important de nouveaux membres. De plus le MEN a conforté son partenariat avec nous.

» Lire la suite

Edutwit — était — indisponible … Travaux en cours

Bonjour,
Le service Edutwit a été indisponible lundi soir, mardi et mercredi matin, suite à un problème à l’IUT de Mont de Marsan où ÉTAIT hébergé le serveur …

Mercredi 17 octobre 12h30 : edutwit est hébergé sur un nouveau serveur, le service est de nouveau accessible … mais les autres “morceaux d’AbulÉdu” ne peuvent pas suivre le même chemin…

En effet, edutwit est un site internet à fort trafic mais “léger” en espace disque utilisé, il suffit actuellement de 10Go pour stocker edutwit et le faire tourner.

Message d’Éric Seigne

Les autres morceaux d’AbulÉdu qui sont hébergés sur deux très gros serveurs dont le total de l’espace de stockage est d’environ 10.000 Go (oui oui, 10 To) ne peuvent pas suivre le même chemin.

Ces deux gros serveurs stockent la totalité de l’histoire du projet AbulÉdu, tout le code source de toutes les applications, publiques, en cours de dev, prototype, tests, ratés, fausses bonnes idées … tout !

Pour ces gros serveurs nous sommes à la recherche d’un gentil hébergeur qui voudrait bien nous mettre à disposition entre 8 et 10 U (1U étant un espace utilisé dans une baie d’hébergement de serveur, les hébergeurs savent ce que c’est) …

Tant qu’un nouvel hébergeur ne sera pas trouvé les services suivants resteront inaccessibles:

  • les logiciels mis en paquets pour android (http://droid.abuledu.org/)
  • la ferme de compilation des logiciels (http://jenkins.abuledu.org)
  • le dépôt de code source de tous les logiciels d’AbulÉdu (http://git.abuledu.org et http://redmine.abuledu.org)
  • la documentation d’AbulÉdu (http://docs.abuledu.org)
  • les archives & backups du projet

11h : un accès administrateur est possible, début du transfert des données vers notre nouvel hébergement… Édutwit en priorité.

Récapitulatif des événements :

Dès le départ, nous avions choisi d’héberger Edutwit (Babytwit à l’époque) sur notre propre serveur. Sans refaire toute l’histoire, les événements nous ont conduit à localiser ce serveur dans les locaux de l’IUT de Mont-de-Marsan. Cet hébergement, effectué à titre gracieux, nous permettait de disposer de tout le nécessaire au bon fonctionnement d’Edutwit (monitoring, accès à distance), etc. Bref, tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes.

» Lire la suite

L’histoire de l’Arche de Noé en 1905

The story of Noah’s Ark, Elmer Boyd Smith, 1905 – traduction als33120 (cc-by-sa 20180928). Source sur Gutenberg.

Mise en garde

Au commencement du monde, vivait un patriarche nommé Noé. C’était un homme bon et vénérable dont les années avaient dépassé six cents. Noé fut prévenu qu’une terrible inondation allait se déclencher, des nuages déverseraient des tonnes de pluie qui recouvriraient la terre. Noé alerta immédiatement ses voisins de ce qui allait arriver ; Mais ils refusèrent de le croire et se moquèrent de lui en disant : — Et bien, qu’il pleuve !

» Lire la suite

1 2 3 20