Fables indiennes de Djataka mises en images par Yvain Coudert (Ryxéo 2013)

Une vingtaine de fables de Djataka ont été traduites en français en 2011 : textes d’origine en anglais saisis à l’ordinateur et traductions en vis-à-vis sont librement téléchargeables sur libre.pedagosite (doc 272 et 273). Ces traductions ont ensuite servi de support en ateliers de lecture-écriture, pour des petits groupes d’élèves de CE1, en testant des questionnaires de lecture. Ces fables ont également été enregistrées avec le logiciel libre « Raconte-moi », ce qui permettait des aller-retours compréhension orale / compréhension écrite, en amont ou en aval des ateliers et une diffusion tout public par le biais de la plateforme-web.

Octobre 2015 : Questionnaires en ligne sur Wikiversité

Sur les deux fichiers de libre.pedagosite se trouve à chaque fois un récapitulatif de ce type pour les textes (nombre de mots en français et en anglais) ainsi que les enregistrements (durée). Ces informations permettent d’aiguiller le choix du niveau :

djataka-1Mais nous manquions d’illustrations libres de qualité et d’actualité. Aussi quand le choix d’Yvain Coudert s’est porté sur cette série de fables pour alimenter notre banque de données en histoires séquentielles, nous nous sommes réjouis d’avoir enfin la chance de leur offrir l’écrin qu’elles méritent.

FABLE NUMÉRO 1 : UNE HISTOIRE DE CORBEAUX, DE HIBOUX ET DE CHOUETTES

La première fable illustrée a été celle de la reine des oiseaux, en travaillant à deux sur le logiciel d’écriture partagée issu de Framapad, Écrivons ensemble. Deux versions ont été enregistrées en juin et juillet 2013, l’une en français et l’autre en anglais. Nous souhaitons diversifier les enregistrements dans d’autres langues, régionales et étrangères, sur la piste du Petit Vénusien multilingue (sans aller jusqu’à la version canine).

Djataka_raconte-moilachouetteS’en est suivie, selon une procédure bien rodée depuis un an avec les histoires de Chloé mises en scène par Arnaud Pérat, la série des étapes prévues :

  1. déposer chaque image sous licence creative commons sur abulédu-data,
  2. déposer le texte en français, sous la même licence, également sur abulédu-data,
  3. alimenter les logiciels avec ces ressources brutes et proposer de nouveaux modules pour la médiathèque :
  • « Aller », avec le texte : exercices d’aide à la lecture en CP et en CE1 ;
  • « Mulot », avec les images : activités de découverte de dessins avec la souris ou le doigt à la tablette tactile ;
  • « Images Séquentielles », avec textes et images : un premier exercice de remise en ordre des images, légendées ou non légendées ; un second exercice plus difficile, d’association phrase-image, ce qui nous a demandé de réécrire les textes pour les adapter aux niveaux des lecteurs concernés (vive le libre).

UN QUIZZ : À VOUS DE TROUVER LE LOGICIEL QUI PERMET DE RÉPONDRE À CHACUNE DES QUESTIONS SUIVANTES :

quizz-chouetteLes dessins au trait, non encore colorisés, ont eu beaucoup de succès. Les enfants se sont emparés de cette Bande Dessinée pleine d’humour, mettant en scène des oiseaux connus : ils ont joué avec les vignettes, en ont sélectionné le nombre qui les intéressait, les ont légendées, coloriées à la main ; Ils ont reconstruit « leurs » propres histoires, trouvé un titre.

chouette&corbeau_NB

D’où l’idée fournie par Jean-Louis Frucot et Jean Imhof de leur proposer de fabriquer des mini-livres dont ils seraient les auteurs…

et, par la même occasion, de comprendre, tout en manipulant, la notion de crédits d’un générique et l’intérêt de la licence, puisqu’elle leur permettait de réutiliser et modifier les images en toute légalité, à condition de citer l’auteur.

FABLE NUMÉRO 2 : UNE HISTOIRE DE LAPINS

Pendant ce temps, Yvain s’était « attaqué » à une deuxième fable, celle du petit lapin timide et pas malin.
Quel défi ! Comment rendre compréhensible, si possible sans texte, une histoire qui lui semblait terriblement complexe et pleine de non-dits ?

Or ce n’est pas UNE histoire séquentielle que sa plume a créée au fil des semaines, ce sont SEPT histoires, qui se sont succédées, pour donner à voir le scénario d’un véritable film et les personnages, en détail. Plongée, contre-plongée, gros plan etc. toutes les techniques ont été mises à profit pour aider l’œil à changer de perspective, le lecteur à changer constamment de point de vue… une fois qu’il avait perdu de vue le petit héros malgré lui.

La « morale de l’histoire » ? mmm… Le dessinateur a choisi de donner un petit coup de pouce à ceux qui subissent en silence le joug de la loi du plus fort : Rira bien qui rira le dernier !

lapindyvain_7-4Cette fable philosophique sur nos peurs irrationnelles et nos paniques difficiles à maîtriser a eu un écho très fort auprès des classes qui ont téléchargé les images depuis abulédu-data. Merci Yvain.

EN ROUTE POUR ABLÉDU-DATA ET LES MODULES

S’en est suivie, selon une procédure bien rodée depuis un an … (cf. ci-dessus).

Je ne présenterai qu’

  • « Images Séquentielles »

puisque ce logiciel offre une fonctionnalité exceptionnellement utile en classe, celle de pouvoir imprimer une version papier des exercices préparés et même d’en retravailler la mise en page. Voici donc la version réécrite de l’histoire pour les CE1, en quatre épisodes.

Images Séquentielles - le lapin timide - 1

Images Séquentielles – le lapin timide – 1

Images Séquentielles, le lapin timide - 2

Images Séquentielles, le lapin timide – 2

Images Séquentielles - Le lapin timide - 3

Images Séquentielles – Le lapin timide – 3

Images Séquentielles - Le lapin timide - 4

Images Séquentielles – Le lapin timide – 4

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *