Intégrer les REL dans les pratiques de classe

 

Je voudrais me placer en tant que producteur de Ressources Éducatives Libres (Francophones), qui espère les voir utilisées dans le quotidien des enseignants. Je me suis aperçu très vite qu’il ne suffit pas de mettre ces ressources à disposition sur des espaces partagés avec une licence libre pour qu’elles soient utilisées par les enseignants, quelque soit la valeur des dites REL.

Les freins sont nombreux à l’utilisation des REL, des TIC dans les pratiques de classe. Je pourrais vous conseiller l’article de Annie Lesca , en particulier la fin, qui liste quelques-uns de ces freins.

Depuis une dizaine d’années que je participe aux travaux de l’association AbulÉdu-fr, il nous est apparu que pour que les enseignants puissent s’approprier une REL, il ne fallait pas bousculer leur mode de travail. Au contraire, il vaut mieux partir de ce que chacun sait faire dans sa classe et donc proposer des logiciels et ressources dont l’enseignant puisse se dire immédiatement : « Ah  oui ! ça je sais faire ! » et petit à petit proposer des améliorations des enrichissements. Ce n’est qu’àprès ce temps d’appropriation que l’enseignant pourra se sentir (ou non, d’ailleurs !) prêt à envisager des pratiques qu’il ne pourrait envisager sans l’usage des TIC et des REL.

 

http://data.abuledu.org/URI/503fcc0b

C’est dans ce cadre, que nous avons trouvé un écho à notre réflexion dans le modèle SAMR de Ruben Puentedura et une page en français présentant ce modèle. Pour faire simple, ce modèle propose quatre étapes :

  1. S Substitution : la technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant : utiliser un traitement de texte à la place d’un crayon.
  2. A Augmentation : L’informatique propose un outil plus efficace pour effectuer les tâches courantes. Une évaluation formative proposée sur un support en ligne permet d’avoir un retour immédiat, ce qui permet à l’apprenant de s’engager plus directement dans les apprentissages. La place de l’enseignant commence à se modifier.
  3. M Modification : C’est la première étape vers une modification de la façon de faire la classe. Les élèves doivent faire un exposé alliant texte, images et sons (en utilisant des ressources libres, bien sûr). L’évaluation se fera par les pairs ou devant un public (parents, autres éltudiants…). Les questions sur le processus d’écriture, par exemple, viendront des élèves eux-mêmes.
  4. R Redéfinition : La technologie permet de faire des tâches impossibles à réaliser auparavant. Créer un documentaire vidéo répondant à une question importante du cours. Ici, la tâche à accomplir et la technologie, ne sont pas une finalité, mais une aide pour se centrer sur l’apprentissage.

D’un point de vue concret, notre production de REL (Produire des REL avec des REL et des REL) s’est enrichie d’un certain nombre de documents allant d’albums papier, à des fichiers à utiliser directement avec les élèves, en passant par des ressources graphiques, le tout sous licence CC-BY-SA. Nous sommes ici dans les étapes 1 et 2 du modèle SAMR.

D’autres logiciels que nous produisons s’attaquent aux étapes 3 et 4, tel que Raconte-moi qui permet d’enregistrer du son sur des images à la manière des tourne-pages. Les histoires ainsi crées pouvant être déposées sur un site accessible sur Internet : http://raconte-moi.abuledu.org/w/ Le logiciel Zandet, en cours de développement, permet de créer des animations image par image…

Pour en revenir aux freins à l’intégration des REL, si comme le dit Bruno Tison un des obstacles est la communication, il ne suffit pas de créer du lien social. C’est au niveau de la formation, de l’auto-formation, de l’information qu’il faut agir. La valorisation est aussi un aspect à prendre en compte. Comment mon travail est-il reconnu, quelles satisfactions est-ce que j’en retire (symbolique, financière, pédagogique…) ?

Je voudrais aussi préciser que si j’ai parlé ici en tant que membre de l’association AbulÉdu-fr , tout ce travail ne pourrait se faire sans la société Ryxéo qui est une des rares, très rares sociétés françaises à produire, développer, éditer des logiciels et ressources éducatives libres (CC-BY-SA). Je vous parlerai un jour des relations basées sur la confiance et le respect qui permettent ce fonctionnement atypique.

 

Crédit image :  » Cours de math.. » sur Data

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *