Raconte-moi…

[article tiré de l’AbulÉduZine n°3]

Raconte-moi…
… une histoire qui fait peur ou qui fascine, une recette de salade ou de crèpes, une règle de jeu d’intérieur ou d’extérieur, bref tout ce qui va me donner envie d’écouter jusqu’au bout.

Pour quoi faire ?

Pour écouter quelqu’un DIRE, pour LIRE les phrases affichées, pour REGARDER de belles images – c’est le mode lecteur – mais aussi et surtout pour redevenir acteur-fabricant en prenant la parole, en s’enregistrant au micro, et en téléchargeant ses propres productions, écrites ou dessinées, c’est le mode auteur.

A l’école ces activités vont faire appel à toutes les compétences institutionnelles en langues, que ce soit en compréhension, orale ou écrite, ou en expression, orale ou écrite. Un outil fabuleux donc, à consommer sans modération et à mettre en toutes les mains.

Varier les plaisirs !

Les catégories sont nombreuses et peuvent encore s’étoffer, exprimez-vous, vos vœux seront exaucés ; il y en a déjà pour tous les goûts, et pour tous les niveaux du cycle 1 au cycle 3. Voici un échantillon des catégories dites scolaires : coloriage, graphisme, éducation civique, langue, lecture, science, TICE, interdisciplinaire.

Raconte-Moi en action

Avant de se lancer dans l’utilisation mode-auteur du logiciel, il est recommandé d’entraîner les enfants à s’entendre et à s’écouter soit avec le micro intégré à certains ordinateurs soit avec l’option-film de l’appareil photo numérique. Enregistrer des moments plus ou moins informels de vie de la classe, très variés : poésie, quoi de neuf ? petit exposé, présentation de livre, d’objet ou du cahier de liaison. En moyenne section, par exemple, j’ai filmé pendant quelques secondes la présentation semi-spontanée des jeux réalisés par les élèves.

« C’est un bateau, le bateau des chevaliers. »

Entendre sa voix « sortir » de l’ordinateur va stimuler et motiver les futurs acteurs, soutenir leurs efforts dans leur envie de mieux lire et/ou de mieux dire.

L’aboutissement d’un projet

Avec Raconte-Moi, pas question d’improviser : un enregistrement n’est que la dernière étape d’un véritable projet comme le rappelle la fenêtre à renseigner à l’ouverture.

Il faut que les images, les textes à dire, et éventuellement les légendes à saisir, aient été soigneusement préparés.

Comme un livre à publier

Chaque enseignant peut concevoir le projet éditorial en fonction de ses propres impératifs et objectifs, dans l’ordre de son choix. Voici un déroulement possible adopté en « soutien » avec un petit groupe d’élèves (5) de 6-8 ans au mois d’octobre 2010. Nous avons préparé une histoire, illustré certains épisodes, légendé les dessins affichés, puis réalisé la couverture en deux séances de 3h ;

Puis j’ai scanné les dessins en les numérotant (faisable par des enfants en cycle 3).

L’enregistrement avec raconte-moi est venu en dernier, après avoir longuement répété les textes à dire, comme pour une séance de théâtre.

Sur internet

Il est possible également, si vous disposez de toutes les autorisations, de publier sur internet : trois projets sont actuellement édités :

À l’aide ?

Vous trouverez de l’aide soit directement dans le logiciel : menu Aide → Aide Intégrée (comme pour tous les nouveaux logiciels du Terrier d’AbulÉdu), soit sur le site des logiciels du Terrier d’AbulÉdu : cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *