Thymio en Cironnais

Pour répondre aux demandes institutionnelles d’initiation à la programmation dès le primaire, trois classes du RPI de Pujols/Ciron ont préparé deux séances de rencontre avec Thymio en cette fin de trimestre, grâce au président du club informatique, Christian Flages, et à sa mallette de six robots.

Avec les élèves de CE2-CM1

Petits échanges de départ :

  • Nous allons faire de la robotique. Vous savez ce que ça veut dire ?
  • Oui, on utilise une machine qui peut faire diverses choses ;
  • qui aide les humains, par exemple en distribuant les plats aux autres.
  • Le robot sait ce qu’il doit faire ?
  • Oui, il est programmé, il suffit d’appuyer sur des boutons.
  • Il a été conçu pour ça.
  • On lui a écrit un programme.

Distribution des Thymio, un pour deux, avec les recommandations d’usage, immédiatement enfreintes naturellement… N’appuyez pas sur le bouton central ! Les hypothèses fusent :

  • Les flèches, c’est pour se diriger.
  • La grille, c’est pour l’audio (le terme « haut-parleur » ne vient pas).
  • Les trous devant, ce sont des gyrophares, il y en a 5 devant.
  • Il y en a aussi dessous, 2, et derrière, 2 aussi, comme dans les Limousines…
  • Il y a une bosse à l’avant au lieu d’une roue pivotante.
  • C’est un tout-terrain.
  • Derrière, on peut mettre une remorque et une mini-clé usb.

En route pour les tests, sur chaque table, bien dégagée : seule consigne, l’empêcher de tomber par terre. Quelle effervescence et surtout quelles collaborations à deux autour de ce nouveau jouet plein de surprises, qui demande attention, réactivité et coordination visuelle et manuelle (des deux mains d’ailleurs, et le plus souvent quatre). Un seul rappel, concernant le bouton central : C’est le même bouton qui sert à démarrer et à éteindre (en appuyant longtemps).

  • On peut le diriger avec les mains !
  • Il suit ma main quand j’avance, quand je recule ou quand je tourne !
  • Il va peut-être plus vite quand on change de couleur !
  • Il va à l’attaque quand il est tout rouge !

C’est le moment de vérifier vos hypothèses en observant le dessin des circuits

Les élèves préparent des crayons ou des feutres de couleurs différentes et un dialogue silencieux s’installe entre enfants et robots pour trouver comment obtenir telle ou telle forme sur le papier.

En mode violet — validé — les capteurs ne servent plus à rien ; les flèches permettent de le diriger.

Avec les élèves de CE1 – première séance

Le maitre conduit la séance de bout en bout, mais pas de reportage photo qui les perturberait dans cette découverte guidée qui demande toute leur attention.

La mise en mots de départ pour parler des robots et trouver des définitions est soutenue par l’affichage au grand écran d’une dizaine d’images : un robot est un engin électrique (le mot « machine » a du mal à émerger) complexe. Dedans, il y a un ordinateur qui le pilote. C’est l’homme qui lui donne des ordres au moyen de programmes.

La distribution des Thymio, un par enfant, s’accompagne de la distribution d’une fiche à compléter avec leurs observations sur le nombre de roues, d’yeux, de boutons, de picots pour Légos, de crochets, etc…

Une seconde série de questions par écrit permet de mémoriser (et de se poser entre les expérimentations) : de quelle couleur est le robot ; à quoi servent le trou et le bouton central ; comment on sait que les batteries sont chargées ; que les flèches ne servent pas à se diriger ; qu’il a des yeux de tous les côtés (combien).

Les affaires sérieuses commencent avec la distribution d’une grande feuille qu’il faut compléter avec des phrases et des adjectifs, pour décrire les mouvements et le comportement du robot suivant la couleur sélectionnée.

  • Il sent ma main !
  • En jaune, il avance tout seul !
  • Il essaie d’éviter ma trousse !
  • Il ne se cogne jamais.
  • En rouge, il crie quand il est coincé !
  • Il tourne en rond quand on appuie plusieurs fois, comme une voiture télécommandée !
  • Plus on appuie, plus ça tourne et plus ça va vite !

Le maitre écrit au tableau les mots complexes et les cases se remplissent.

C’est l’heure de ranger et de se séparer de ce nouvel ami, fragile et précieux. Rendez-vous la semaine prochaine pour la programmation.

Avec les élèves de CE1 – deuxième séance : SI… alors…

Les élèves refont connaissance avec les modes pré-programmés du robot en calquant la formule magique suivante sur chaque comportement :

  • SI Thymio détecte… un obstacle : devant/à droite/à gauche
  • ALORS il… -> choisir une des trois réponses : tourne à gauche/à droite/avance.

Ils essaient de relier chaque « Si » à son « alors », chaque cause à son effet. Mais retrouver l’avant de Thymio n’est pas évident dès qu’il se met à bouger, sans parler des problèmes de latéralisation.

Le maitre demande ensuite à chaque enfant d’observer très attentivement ses gestes puis la ou les réponses de Thymio (il peut y en avoir plusieurs), et ensuite de décrire ce qui s’est passé avec la même formule :

  • SI le maitre… appuie sur le bouton du milieu très longtemps
  • ALORS Thymio… clignote,
  • puis il chante,
  • puis il s’éteint.

Christian lance alors le logiciel VPL (Visual Programming Language) sur chaque ordinateur, et le maitre informe ses élèves qu’il aimerait faire un petit programme « SI… ALORS… » pour l’envoyer à Thymio et vérifier ensuite que le robot l’a bien compris.

Voici les outils que vous allez utiliser :

  • les SI sont en jaune dans la colonne de gauche ;
  • les ALORS sont en bleu dans la colonne de droite.

Voilà le programme que vous allez écrire :

SI j’appuie sur la flèche arrière, ALORS le robot va faire de la musique.

Un voyant vert s’est mis à clignoter : le programme est prêt à être téléchargé et transmis au robot. Allez-y. Que se passe-t-il quand vous appuyez sur la flèche arrière ?

Vous allez maintenant rajouter une ligne au programme :

SI j’appuie sur la flèche avant, ALORS le robot devient vert.

Attention danger ! Quand il devient vert, je veux aussi qu’il avance. Que va-t-il se passer quand je vais programmer

  • que les deux roues avancent
  • en même temps
  • et à la même vitesse ?

Panique à bord !!!

 

Des robots sur data

Si vous avez besoin de présenter des robots au TBI, voici quelques REL sur abulédu-data :

 

Un commentaire

  • michel

    Merci beaucoup pour ce partage, je m’intéresse de près aux robots éducatifs et suis en train de lire de plus en plus d’articles. Je n’en avait cependant pas lu d’aussi concret sur la mise en place et l’utilisation en classe. Je pense que cela va aider beaucoup d’enseignants à mettre en place les premières sessions et les suivantes. J’ai une question cependant, j’ai vu sur ce site (https://www.robot-advance.com/cat-thymio-ii-149.htm) que l’on pouvait se procurer soit un seul thymio soit un pack éducation de 6. Il y a également les modèles wireless. Combien de robots faut-il à votre avis pour une vingtaine d’élèves ? Utilisez vous le modèle normal ou Wireless ?
    Je vous remercie bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *