Wikiversité, vous connaissez ?

Un peu déçue de retrouver mes questionnaires de lecture stockés bien malgré moi sur un google drive, je cherchais un espace libre pour déposer le matériel utilisé pour les QCM d’un Rallye Lecture à venir ; j’ai été aiguillée par Franck de la CUBale vers Wikiversité et j’ai entrouvert la porte, prête à rebrousser chemin au premier signe d’impatience. Mais à part un robot mal aiguillé, je n’ai rencontré que des guides infatigables à l’œil aiguisé.

Une semaine intensive pour alimenter un brouillon de commentaires des Histoires Naturelles de Jules Renard ; une autre pour tout transférer dans un espace dédié : j’ai choisi, prudemment, le département de l’alphabétisation et continué la semaine suivante avec les Contes d’ailleurs puis les contes de Jataka. Une semaine pour la mise en page en essayant d’apprivoiser les modèles d’encart et d’encadré, les galeries, les menus déroulants en m’appuyant de façon intensive sur le copier-coller le temps d’acquérir des réflexes. Le mois de la rentrée était passé et les quizz sont encore à faire…

Contes de Jataka sur wikiversité : textes et enregistrements sonores.

Contes de Jataka sur wikiversité : textes et enregistrements sonores.

» Lire la suite

Info-lettres de juin et juillet

Une des cartes du monde déposées par Arnaud Pérat sur data.

Une des cartes du monde déposées par Arnaud Pérat sur data.

Voici les deux feuilles de juin et juillet sur l’actualité du projet AbulÉdu et quelques activités des membres de l’association. Une fois de plus nous sollicitons votre soutien matériel sous forme de dons à AbulÉdu-fr pour la sortie du DVD live de la 15.08.

» Lire la suite

Info-lettre de mai 2015

Les enfants ont été gâtés ce mois-ci par les développeurs… et ils nous ont gâtés en nous offrant des productions originales sur Babytwit et sur Raconte-moi. Quel plaisir que toutes ces preuves d’interactions inattendues ! Merci aussi à Cyrille Largillier qui dépose régulièrement sur wikimedia commons des scans d’albums méconnus du Domaine Public.

Gravures de Jean-Émile LaboureurBonne lecture de toutes ces brèves printanières : mai2015

 

Éditeurs de logiciels et créativité

Les éditeurs des logiciels n’ont pas été faits à l’usage exclusif des prescripteurs ou des enseignants. Ils peuvent être mis à disposition d’élèves de cycle 3, ou du collège naturellement, dans le cadre de projets inter-classes ou bien en TAP.

Plusieurs propositions ont été récemment déposées sur le blog de calestampar et je ne manquerai pas de vous signaler comment des jeunes ont pu s’approprier ces outils, encouragés par la tablette de Tabulédu1. L’idée m’est venue en regardant une de mes petites-filles de 10 ans réaliser une bande dessinée pour son frère et sa sœur (en petite section de maternelle) puis leur enregistrer un raconte-moi qu’ils peuvent écouter en son absence.

Sauvetage de prince par Fanny

  1. L’éditeur d’Images Séquentielles permet de créer facilement et rapidement une histoire courte, en récupérant les images sur abulédu-data ou sur son disque dur, puis en s’enregistrant. L’écoute de l’histoire est ensuite accessible directement sur la page d’accueil : tutoriel avec Le lièvre et la tortue.
  2. L’éditeur de Mulot fonctionne à partir de cinq images minimum récupérées également sur abulédu-data ou sur le disque dur.Sélectionner des activités et les paramétrer avec l'éditeur deMulot

Il faut ensuite sélectionner une, deux ou trois activités parmi survol, clic et double clic, en choisissant

  • le nombre de caches à faire disparaître pour dévoiler les images
  • et le temps d’exposition de chaque image dévoilée : c’est l’occasion d’apprendre ce que « paramétrages » veut dire et leur rôle.

Une autre série d’activités plus complexes, les parcours, demande plus de doigté mais c’est également une bonne entrée dans la programmation :

la possibilité de comparer le parcours prévu au parcours « en vrai » est motivante… Rendez-vous avec Abel et Bellina.Préparation d'un parcours dans un carroyage avec Mulot3. L’éditeur de Raconte-moi me semble tout à fait adapté à la création de supports d’exposés documentaires ; il encourage à pratiquer régulièrement la recherche sur internet et la maîtrise du copier-coller critique. À partir de deux supports iconographiques sur les débuts de l’aéronautique tels qu’ils sont entrés dans l’imagerie populaire, les élèves ont plusieurs outils pour rédiger des notices explicatives historiques. Ce n’est pas la recherche des illustrations qui est privilégiée mais la progression dans la maîtrise de la sélection d’informations fiables et de l’écriture. J’espère que ces textes donneront envie à plusieurs élèves de les réécrire pour présenter des exposés personnels en utilisant la formidable encyclopédie que nous offre Internet :

4. Pour utiliser un texte avec l’éditeur d’ALLER, il faut au préalable le préparer, ce qui demande une série de manipulations et de réflexions que vous pouvez retrouver ici : ALLER et amerrir en Mer Adriatique avec Zambeccari et sa montgolfière.

Par exemple comment copier un texte libre depuis wikisource, le référencer et le toiletter.

Copier un texte libre de wikisourceToilettage de texte ancien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Créer ses propres tampons dans TuxPaint à partir d’une librairie importée en .png ou de ses créations personnelles a fait l’objet d’un tutoriel sur ce blog (octobre 2014).

Trente tampons à partir de fichiers-images de Fanny Roquette

Trente tampons à partir de fichiers-images de Fanny Roquette

Rendez-vous avec d’autres éditeurs dans quelques semaines.

 

Info-lettre de mars 2015

Voici un échantillon des activités du mois avec un bel élan autour du lancement de « notre » Tabulédu ainsi que de l’éclipse s(c)olaire du printemps. Nous avons dépassé le cap des 25 000 ressources modérées sur abulédu-data grâce à toutes vos contributions !!!Contribution du mois d'Yvain Coudert de Rxéo

Info-lettre de mars 2015

Créer un album codé avec Tabulédu

Dans un album codé, toutes les images sont représentées par des symboles. A condition que l’album (ou l’histoire) initial soit connu des enfants, il y a de nombreux intérêts à travailler sur des albums codés, voire même à en coder : accès au sens par la symbolisation, structuration de l’espace et du temps, etc.

Je me suis essayé au codage d’album selon cette méthodologie :

1/ Préparation du matériel

Trouver un album, une histoire, un conte dont le contenu est accessible aux enfants et ne comportant pas trop de personnages (la symbolisation serait alors trop complexe) et diffusable (importance de la notion de « droits d’utilisation ») afin de faire de cet album une R.E.L. (ressource éducative libre). Mon choix s’est porté sur « The three little pigs« .

Trouver un logiciel pour créer mes images. Je n’ai pas eu besoin de chercher longtemps et je me suis tourné vers TuxPaint (présent nativement sur Tabulédu).

Trouver un logiciel pour assembler les images. Là aussi, la recherche a été rapide : Raconte-moi, également présent sur Tabulédu.

 

2/ Préparation d’un storyboard

Découpage du conte en plusieurs « étapes ». Chaque étape correspondra à une image de l’album.

storyboard0

 

3/ Création des images avec TuxPaint

final2

 

4/ Mise à jour du stobyboard

storyboard1

5/ Assemblage de l’album avec Raconte-moi.

Petit conseil : utiliser un micro (micro-casque) pour l’enregistrement des voix.

 

6/ Publication de l’album.

 http://raconte-moi.abuledu.org/w/8422-album_code_3_petits_cochons-2

Trente-six histoires naturelles de Jules Renard

Ces poèmes en prose se retrouvent plutôt dans les livres de lecture du collège. Les illustrations de Benjamin Rabier, dorénavant dans le domaine public, sont peut-être un biais de les faire découvrir en cycle 3 en lecture documentaire et en CE1 en complément de la description de la vie d’antan à la ferme.

Octobre 2015 : Questionnaires en ligne sur Wikiversité

» Lire la suite

Savourer Ésope encore et encore

 

Les fables ont émergé comme production orale au fil des millénaires sous des costumes divers dans de nombreuses civilisations ; on peut considérer cette forme littéraire comme faisant partie du patrimoine mondial de l’apprentissage de la vie en société.

Charles Perrault et Le Notre ne s’y étaient pas trompés en créant à Versailles un labyrinthe ponctué de fontaines mettant en scène trente-neuf fables d’Ésope et trois cent trente-trois animaux en métal, pour l’éducation du dauphin : Le labyrinthe de Versailles.

» Lire la suite

1 2 3