Appel aux votes : sonoriser un diaporama

L’éclipse de vendredi dernier à généré beaucoup d’activité sur Babytwit que nous aimerions compiler sur un diaporama.

Nous vous proposons de choisir la musique qui accompagnera cette vidéo. Pour cela, rien de mieux que la démocratie !

Votez sur Babytwit pour un de ces  4 extraits (cliquer sur le lien puis bouton écouter) :

  • Extrait n°1 : Eclipse (Album Mazake and RoM par ApO)
  • Extrait n°2 : Eclipse (par Goga)
  • Extrait n°3 : Eclipse (Album my beats par Enzo23)
  • Extrait n°4 : Eclipse (Album Music Life par KOLIZEY)

Pour voter, c’est sur Babytwit

L’association au forum numérique 54

Mercredi dernier, Jonathan et moi-même avons eu le plaisir de représenter l’association au forum numérique du 1er degré organisé par le Canopé de l’académie de Nancy-Metz (ex CRDP).

stand_forum_nancyDans un premier temps (à partir de 10h) nous étions installés au salon des exposants et des éditeurs puis nous avons présenté Babytwit au cours d’un stand pédagogique.

Une belle occasion de préciser les valeurs de l’association  aux personnes qui nous ont rendu visite. Les différents projets pédagogiques régulièrement proposés sur Babytwit (Tw’Haiku, Percu’twit, #1418MPLF, abécédaire, etc.) ont été très appréciés.

Un grand merci également à “simoningilliane”, maîtresse des “brossocm1” qui,  lors de son “atelier de présentation d’usages” a expliqué comment ses élèves utilisaient les réseaux sociaux et en particulier Babytwit dans  sa classe.

 

Une petite photo souvenir de cette journée dont le titre pourrait être “l’association tient salon”. On peut y voir le matériel que nous avions avec nous au cours de cette journée : 2 tabuledu, 2 visualiseurs fabricolés, un ordinateur portable (AbulEdu monoposte), pique-nique, rallonge, multiprise, borne wifi, câbles réseau, pinces, pinces à linge, patafix, scotch, ficelle, flyers, stickers, albums, affiches, infographies, documentation, vidéo projecteur, etc.

IMG_20150311_172034

BabyTwit pour l’éducation aux médias

L’Éducation aux médias comporte deux axes majeurs : la maîtrise des langages médiatiques et l’éducation à la citoyenneté. Deux notions qui ne peuvent pas être appréhendées par les élèves sans les manipuler. L’utilisation de BabyTwit en tant qu’outil de publication et de communication permet d’aborder par la pratique certaines questions clés.

  • Notions d’abonnés / abonnements, amis, contacts, public, etc.
  • La subjectivité de l’outil : pourquoi choisir un outil plutôt qu’un autre, quels critères prendre en compte (Comparaison BabyTwit / Twitter par exemple)
  • La subjectivité des contenus : quelle confiance accorder aux propos tenus, par qui sont-ils tenus et dans quel contexte (lire la description d’une personne pour savoir qui elle est).
  • Les règles à appliquer lorsqu’on publie pour respecter les autres
  • Les règles à appliquer pour se protéger (Quelles informations personnelles je peux publier ?)

Les travaux effectués par les classes sur la rédaction d’une “charte BabyTwit” permettent de construire progressivement des règles avec les élèves. Ces règles, en étant mobilisées à chaque publication, ont vocation à devenir des automatismes transférables lors de l’utilisation d’autres outils de publication et de communication.

Voici quelques exemples de chartes produites par des classes :

  1. Charte_maternelle_lesgribouilloux
  2. Charte_CP_cpdubreuil
  3. Charte babytwit-c3

 

 

Recyclage de Tw’Haiku

En parcourant les projets de BabyTwit, je suis tombé sur Tw’Haiku 2013 qui déjà à l’époque m’avait intéressé, mais comme je n’avais pas de classe pour un temps assez long (je suis remplaçant), j’avais laissé tomber…

Il s’agissait d’écrire des Haïkus sur un thème imposé (une photo) et de les partager grâce à BabyTwit. Cette année, j’ai une classe de cycle 3 à trois niveaux, c’était l’occasion de revenir sur ce projet. Mais tout seul !

J’ai donc récupéré la première photo que j’ai présentée aux élèves sur le TBI. Après les avoir laissé parler sur cette image, je leur ai présenté quelques réalisations issues de BabyTwit. Nous avons alors dégagé les règles à respecter en particulier sur la métrique (trois vers de 5, 7, 5 syllabes). Et hop, ils se sont mis au travail deux par deux. Chaque groupe a présenté sa réalisation à l’ensemble de la classe, puis l’a recopiée sur une feuille A4 sur laquelle était imprimée l’image du jour.

En APC, le soir même, les enfants ont saisi leur Haïku grâce au logiciel AbulÉdu MiniTexte, l’ont sauvegardé dans leur AbeBox personnelle puis l’ont imprimé.

Les textes imprimés ont ensuite été découpés puis collés sur une feuille A3, avec l’image en entête. Le tout est affiché au mur de la classe.

Affichage des Haïkus

Affichage des Haïkus

C’est une activité très facile à mettre en œuvre, il est intéressant pour les élèves de confronter leurs créations à celles de leurs alter ego sur BabyTwit 🙂

Coopérer, collaborer en 140 signes

Ce défi semble impossible n’est-ce pas ? Et pourtant il est relevé quasiment chaque jour sur Babytwit. Je vous propose quelques exemples pour appuyer mon propos.

Deux classes diamétralement opposées géographiquement (Bordeaux – Nancy) ont écrit un dialogue en le complétant à tour de rôle. Cette activité a permis en outre d’échanger par exemple autour des incises et des synonymes du verbe dire.

dialogue1

dialogue2

dialogue3

dialogue4

A l’occasion des cérémonies du centenaire de la première guerre mondiale, l’association a proposé de constuire une carte des poilus morts pour la France. Plusieurs classes ont participé à l’élaboration de cette carte qui permet par ailleurs de localiser les grandes zones de combats.

poilus

A l’initiative de la classe des cm1 de l’école Pierre et Marie Curie, il est possible de compléter une carte des recettes de cuisine en fonction de notre pays ou région d’origine.

recette

Récemment, plusieurs classes se sont brillament essayées à la création d’un abécédaire illustré par Odysseus. Chaque élève ayant participé à ce projet a pu recevoir une version papier de cet abécédaire.

Enfin, il ne faut pas oublier les aides ponctuelles ; salvatrices parfois, utiles toujours !

aides

Des écrits courts avec Babytwit

La circonscription de Saint-Max (à côté de Nancy) propose à ses classes un projet autour de la rédaction d’écrits courts à l’aide de Babytwit.

Le principe est simple :
o choisir une expression française (ou plusieurs, selon votre appétit !) telle que « quand les poules auront des dents ».
o En trouver le sens et une explication cohérente
o publier la définition sur Babytwit dans un groupe spécialement dédié “Expressions françaises 54”

“Plus on est de fous, plus on rit”, c’est pourquoi l’équipe de la circonscription ne voit aucun inconvénient si des classes d’autres départements viennent “grossir les rangs”.

Un descriptif plus complet du projet comprenant des pistes d’exploitations pédagogiques est également disponible. Pour le trouver, il faut rejoindre le groupe “Expressions françaises 54” sur Babytwit…

des_ecrits_courts_avec_baytwit

Campagne d’adhésion 2014-2015

Avec cette nouvelle année scolaire, nous faisons appel au soutien de tous ceux qui pensent qu’il est utile de proposer de véritables alternatives libres et éthiques dans la vie numérique des élèves.

Nos projets sont nombreux :
– data.abuledu.org : indexation et modération de ressources libres. À ce jour, près de 20000 ressources disponibles.
http://data.abuledu.org/wp/

– Logiciels du Terrier : développement, tests des versions en cours de développement par RyXéo, création de modules pédagogiques
– BabyTwit : développement d’améliorations fonctionnelles et ergonomiques pour une version 2, suivi et animation des projets pédagogiques
– Refonte des outils de communication : blog, flyers, affiches, etc.

AbulÉdu a besoin de votre soutien !

WeNeedYou

De notre côté, nous travaillons à la reconnaissance de l’intérêt général de notre association, ce qui permettra aux adhérents et donateurs de bénéficier d’une réduction d’impôts de 66 % de la somme versée.

Chaque adhésion est valable pour l’année scolaire en cours (du 1er septembre au 31 août).
C’est pourquoi nous lançons cette campagne d’adhésion ou de renouvellement d’adhésion pour l’année scolaire 2014-2015.
Le prix de la cotisation est inchangé, 10 euros.

Merci pour votre générosité, votre confiance et votre fidélité !

J’adhère à AbulÉdu-fr !

Des percus et des twits… c’est possible

L’année scolaire 2103-2014 des écoles de Côte d’Or et de Meurthe-et-Moselle se sont lancées dans le projet Percu’twit.

Les classes participantes avaient pour “mission” de produire des partitions en utilisant un codage commun puis de les proposer sur Babytwit.

Chacun disposait alors d’un corpus de partitions que les élèves pouvaient intérpréter. Ils avaient aussi la possibilité d’enregistrer leur prestation et de proposer le fichier sonore sur Babytwit.

percutwit4

Un dossier d’accompagnement était proposé aux enseignants. Il leur permettait d’aborder la pratique des percussions au sein de leur classe. Les notions de son bref/résonnant/entretenu, de nuances, et de codage étaient proposées au travers d’une progression de séances construite autour du jeu du chef d’orchestre. Chaque notion était illustrée par une liste d’extraits musicaux.

Dossier d’accompagnement

Enfin, pour que les élèves puissent se familiariser à l’utilisation de Babytwit et à la production de messages courts, l‘équipe d’animation posait régulièrement des questions autour des oeuvres écoutées auxquelles les participants pouvaient répondre.

percutwit1 percutwit2 percutwit3

Une groupepercutwit” a été créé sur Babytwit à l’occasion de ce projet.

 

 

Mon utilisation de Babytwit en CM2

Enseignant depuis 11 ans et directeur d’école depuis 3 ans, j’enseigne en CM2. Étant sur twitter avec un compte personnel depuis quelques temps, j’avais envie de me lancer dans une « twittclasse ». C’est donc tout bonnement que j’ai créé un compte avec ma classe et nous voilà lancés dans la grande aventure de ce réseau social.
La classe a ouvert son compte en janvier et il a été difficile de se rendre visible au milieu de toutes les classes de ce réseau. Nous avons communiqué avec l’école située dans la commune voisine et ça s’est arrêté là.

Il était donc frustrant d’utiliser twitter car sans interaction, un réseau social n’est pas grand-chose.
Puis est arrivé BabyTwit. Je reçois un mail de mon ATice de circonscription me présentant un projet clé en main (toujours appréciable) concernant des Tw’haïkus. Il s’agissait pour les élèves d’écrire un haïku à partir d’une photo publiée sur BabyTwit.

 

selection_055-3f011
Dans ma classe, on produit de l’écrit deux fois par semaine et les élèves sont habitués à cet exercice de style. Mais là, leurs écrits prenaient une toute autre dimension : ils allaient être mis sur un réseau social. La quantité modérée de classes présentes sur BabyTwit (tout relatif quand on parle d’Internet) a permis à notre compte « d’exister » immédiatement. Les haïkus étant commentés et mis en favori.

 

selection_056-96741

Concrètement, les élèves écrivaient leurs textes au brouillon puis, quand ils s’étaient relus et étaient sûrs d’eux, l’écrivaient sur leur post-tweet (un simple post-it) à gauche du tableau interactif. Les post-tweets corrigés étaient déplacés à droite du TBI afin d’être écrits sur BabyTwit. On sélectionnait ensuite ensemble les haïkus qui nous plaisaient le plus et les élèves concernés les écrivaient.
Par la suite nous avons alimenté notre compte BabyTwit en publiant les résultats de nos statistiques (pourcentage de filles dans la classe, pourcentage de garçons, etc.). Nous avons aussi parlé littérature de jeunesse avec « une histoire à quatre voix ».

 

selection_057-75f22

Les collègues avec qui je discute sur Twitter et adeptes des twittclasses depuis longtemps me diront qu’avec Twitter on fait déjà tout ça. Je réponds oui et j’ai d’ailleurs fait vivre les deux comptes en parallèle tout au long de l’année et force est de constater que la visibilité était moindre sur Twitter (ce qui peut aussi m’être imputé).

 

Mais le plus gros défaut d’utilisation de Twitter, c’est de faire une publicité gratuite à ce réseau social. En effet nombre de mes élèves se sont inscrits sur Twitter par la suite. Certains n’ont pas été très actifs mais d’autres le sont beaucoup plus et comptent un nombre de « followers » impressionnant.
Il est vrai qu’on ne peut envisager le B2i comme il y a dix ans et qu’il est nécessaire d’évoquer l’utilité et les dangers des réseaux sociaux, mais est-ce à l’école de le faire en prenant le risque mettre le pied à l’étrier à l’utilisation de ce réseau social ?

Je le crois et si création de compte il y a, c’est un dommage collatéral de la création d’une twittclasse d’où la nécessaire information aux parents. Certes des élèves ont aussi créé un compte babytwit mais les « conséquences » sont moindres surtout quant à l’utilisation des données personnelles.
Je vous invite d’ailleurs à lire le AbulÉdu’Zine n°5, spécial BabyTwit qui m’a convaincu.
Pour l’année scolaire qui arrive, je pense faire coexister les deux comptes en parallèle. Une période sur l’un et une période sur l’autre. Il est important que les élèves soient aussi confrontés à ce qui existe numériquement hors des murs. Il est nécessaire pour un public d’élèves de RRS qui ont pour beaucoup déjà un profil Facebook de pouvoir être confrontés à un réseau social dans le cadre de l’école afin d’ouvrir le débat (avec les parents) et qu’ils puissent commencer à se construire une identité numérique.

Matthieu Parcaroli

1 3 4 5 6