Améliorer un enregistrement audio avec Audacity

Ce logiciel libre m’a longtemps rebutée par sa complexité. Le premier tutoriel qui m’ait aidée  fut celui que Jean-Louis Frucot a pris le temps d’écrire et d’enregistrer avec raconte-moi le premier mai 2011 : ce logiciel possède en effet une fonctionnalité qui permet d’améliorer la qualité de chaque enregistrement audio… avec audacity comme nous l’avons déjà évoqué dans un précédent article de ce blog. audacity

» Lire la suite

Créer ses tampons pour TuxPaint

Un tampon est une image avec fond transparent, enregistrée au format .png dans un dossier précis.

 

Pour créer, manipuler une image, il convient d’utiliser un logiciel de traitement d’images. Il en existe de nombreux. A titre d’exemple, Gimp est un logiciel libre qui correspond parfaitement aux attentes de la création de tampons.

 

Créer un tampon à partir d’une image existante :

1- Ouvrir l’image dans Gimp

2- Éventuellement, la recadrer :

  • dans la boite à outils, choisir l’outil de sélection rectangulaire

  • dessiner un cadre autour de l’image

  • menu Image > Découper la sélection

3- Rendre le fond transparent :

  • menu couleur > couleur vers alpha

  • définir la couleur qui deviendra transparente

4- Enregistrer l’image au format .png

  • Menu fichier > enregistrer sous

Si un message d’avertissement apparaît vous conseillant d’exporter votre image, suivez les indications proposées par le logiciel.

Créer un tampon de A à Z….

1- Créer une nouvelle image avec fond transparent :

  • Fichier > nouvelle image

  • Laisser la taille proposée par défaut

  • Options avancées

  • Remplir avec → transparence

  • Valider

2- Utiliser les outils de la boite à outils pour dessiner le tampon

3- Enregistrer l’image



Copier le tampon dans un dossier spécifique

Dans tuxPaint les tampons sont enregistrés dans un dossier « stamps », lequel est localisé à différents endroits selon votre système d’exploitation

Pour une distribution basée sour Debian (Ubuntu) :

/home/Utilisateur/.tuxpaint/stamps

Il sera peut-être nécessaire de créer le dossier stamps. Les tampons seront alors accessibles à l’utilisateur courant. Pour les rendre accessibles à tout le monde, il faudra les copier dans /usr/share/tuxpaint/stamps avec les privilèges administrateur

Pour Windows XP

C:\Program Files\TuxPaint\data\stamps

Pour Windows 7

C:\Program Files\TuxPaint\data\stamps

(Ordinateur > disque local C > programmes > TuxPaint > data > stamps)

tuxPaint_tampon_v2

#1418MPLF : Carte collaborative

Objectif : construire une carte collaborative des poilus morts pour la France au cours  de la première guerre mondiale.

 

Comment s’y prendre ?

Sur tous les monuments aux morts de France sont consignés les noms des personnes originaires du
village qui ont été tuées lors des différents conflits.

           noms1_pf                 noms2_pf

 

Le site « Mémoire des Hommes » propose une base nominative des hommes engagés dans le conflit
de la première guerre mondiale.

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

En effectuant une recherche sur ce site à partir des noms présents sur le monument aux morts, il est
possible de retrouver une trace de ces personnes et de connaître l’endroit où un soldat est tombé au
combat.

memHom1

memHom2

Il reste alors à renseigner la carte collaborative en ajoutant un repère (un code couleur par région de
France d’origine) et en complétant ce repère avec le nom, le prénom , la ville et le département
d’origine du soldat ainsi recensé. On peut aussi ajouter la date du décès à côté du nom.

 

http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/1418mplf_14857

umap1umap2Enfin, annoncer l’ajout de ce repère avec un message du type :
#1418MPLF nom prenom (Département), tombé en 191x à VILLE (Département)
#1418MPLF PERRIN Albert (54) tombé en 1916 à HAUDIOMONT (55)

Tutoriel complet, détaillant le code couleur utilisé :

1418MPLF

Un projet de séquence pour le cycle 3, à partir d’une visite du monument aux morts de la commune par exemple, est disponible sur le blog de calestampar.

Coloriser une image en N&B avec GIMP

Fermer – Remplir – Peaufiner

 

Remplir :
Nous utiliserons pour cela l’outil pot de peinture
La fonctionnalité de cet outil est de remplir avec la couleur de premier plan une zone fermée

1/ Sélectionner la couleur de premier plan
2/ Puis l’outil pot de peinture
3/ Enfin, cliquer à l’intérieur de la zone à remplir

 

Astuce : Il est possible de régler la valeur de seuil de l’outil. N’hésitez pas à effectuer plusieurs tests avec différentes valeurs de seuil. La combinaison de touches CTRL Z vous permettra d’annuler la dernière opération si l’effet rendu n’est pas satisfaisant.

 

Fermer :
Le pot de peinture s’appliquant sur des zones fermées, il convient donc au préalable de s’assurer qu’aucune fuite de couleur n’est possible.
Avant d’appliquer la couleur, il est donc indispensable de fermer la zone à remplir en utilisant (par exemple) l’outil brosse/pinceau.
Pensez à régler la taille du pinceau : plus la taille est importante, plus le trait sera « gros »

Astuce : il est possible de capturer la couleur d’un trait en utilisant l’outil pipette sélectionner l’outil puis cliquer sur la couleur à capturer, elle passera automatiquement au premier plan

 

Peaufiner :
Voilà la partie la plus longue : les finitions….
Malgré le soin apporté au réglage du seuil de l’outil pot de peinture, parfois des « bavures » subsistent (tout dépend de la qualité du dessin original).
Une méthode possible pour enlever ces bavures est de repasser dessus avec la brosse (outil pinceau + réglage de la taille de la brosse) en utilisant la même couleur (outil pipette pour capturer la couleur)
Ce travail minutieux est parfois fastidieux. Il faudra donc vous armer de patience…

Astuce : procéder à la colorisation du dessin en plusieurs étapes

 

Derniers conseils :
1- Pensez à enregistrer régulièrement votre travail : Fichier | Enregistrer ou Enregistrer sous…
2- Lorsque la colorisation est terminée, exportez votre fichier en .png (par exemple) : Fichier | Exporter

coloriserDessin

Contribuer à abulédu-data avec des photos personnelles

Vous avez pris cet été des photographies de sites, d’animaux, de monuments qui sont de qualité, qui respectent le droit à l’image et dont le format est supérieur à 1000×1000 pixels.

Vous souhaitez en déposer quelques unes sur notre base de données. Vous les avez choisies parce qu’elles sont susceptibles d’éveiller la curiosité des élèves ou d’illustrer certains cours de vos collègues, comme celle-ci pour l’aménagement touristique du littoral par l’ONF.

» Lire la suite

Week-end AbulÉdu dans le Lot

Comme tous les ans, André Connes nous avait invités pour un week-end touristico-gastronomico-geek. Les lendemains des RMLL n’ont pas permis à nos deux copilotes des années précédentes de se joindre à nous, le temps pluvieux a limité les randonnées pédestres, les mauvaises liaisons téléphoniques ont contrecarré le projet de retrouvailles avec nos amis belges, mais cela n’a pas empêché cette rencontre d’être aussi agréable et efficace que les précédentes, grâce à la qualité de l’accueil de Dany et André.

» Lire la suite

Une page de générique final pour raconte-moi

Raconte-moi une histoire commence directement par “Il était une fois..” ou autre formule. Il se distingue des livres multimédia qui se “feuillettent” en ligne et affichent “en première page” l’équivalent de la couverture d’un livre.

Par contre, il est indispensable de clôturer l’histoire par l’équivalent d’un générique cinématographique.

Ces deux préconisations sont issues d’une discussion avec Arnaud Pérat sur la mise en ligne des projets sur la plate-forme web.

» Lire la suite

Projet d’atelier périscolaire avec Raconte-moi

 

Atelier périscolaire pour un petit groupe de 8 enfants de CM avec animateur informatique : séances hebdomadaires successives pendant une “période”

Licence

Licence

En amont :

– Récupérer un dossier photo d’une sortie ou d’une animation, en lien avec l’enseignant(e) de la classe.

– Préparer un raconte-moi personnel qui servira d’accroche et de présentation de l’animateur pendant la première séance.
– Une fiche de préparation minutée précisant le mode d’activité groupe/individuel, pour chaque séance.

– Fiches vierges à faire remplir par les participants (par deux si possible) et à emporter en fin de chaque séance.

– Une notion informatique par séance

» Lire la suite

Mélanger des sons avec audacity

 Une option du logiciel Raconte-moi (version feuille) ouvre des perspectives très intéressantes :

Ajouter un son

Le troisième bouton de la barre d’outils vous permet d’ajouter un son en provenance de votre disque local.

Bouton de téléchargement de nouveaux sons du disque local avec raconte-moi.

Bouton de téléchargement de nouveaux sons du disque local avec raconte-moi.

Pour peu que l’on soit un acrobate d’audacity, c’est en effet une option passionnante.

Mais si vous êtes débutant(e) dans l’art d’enregistrer des sons, voici une manipulation simple :

» Lire la suite

Créer un compte Jabber

La création d’un compte compatible avec le protocole Jabber (XMPP) peut se faire directement depuis pidgin

Remarque : Pidgin est un logiciel de messagerie instantanée libre et multi-plateforme.

Lancer Pidgin puis Comptes > Gérer les comptes.

creerCompteJabber1

Cliquer sur le bouton “Ajouter”

creerCompteJabber2

 

Saisir les différentes informations souhaitées.

creerCompteJabber31- protocole utilisé : choisir XMPP

2- votre nom d’utilisateur

3- le domaine. Il existe un nombre important de domaines (liste). Jabber.fr est très satisfaisant.

4- votre mot de passe

5- éventuellement un alias local : il sera utilisé par pidgin. C’est très pratique lorsqu’on dispose de plusieurs comptes.

6- N’oubliez pas de cocher la case “créer ce nouveau compte sur le serveur”.

puis cliquer sur le bouton “Ajouter”

 

creerCompteJabber4Accepter le certificat

 

creerCompteJabber5Si tout se passe bien, le compte est créé.

 

Il se peut que le nom d’utilisateur choisi existe déjà. Dans ce cas, choisir un autre pseudo et recommencer l’opération

jabber6

1 2 3 4