#EcoleEntreDansEreMicrosoft

Lundi, nous apprenions que le Ministère de l’Éducation Nationale avait signé un “parternariat” avec Microsoft ; celui-ci visant à renforcer “l’accompagnement proposé par Microsoft dans le cadre du Plan Numérique à l’École en cours de déploiement”. En tant qu’association promouvant des solutions libres et éthiques dans les écoles, ce type de partenariat nous dérange autant qu’il nous choque.

Il nous choque tant il donne l’impression que Microsoft achète à l’EN ses futurs utilisateurs et au-delà leurs données personnelles qui pourront être monnayées et revendues. En effet, pendant leur scolarité, les élèves, collégiens et lycéens seront formés à utiliser les outils et logiciels Microsoft par leurs enseignants (eux-même formés par d’autres enseignants : le réseau MSProfExpert, vous connaissez ?). Vers quels outils se tourneront ces jeunes une fois devenus adultes ? L’esprit critique, la distanciation nécessaire vis à vis du fonctionnement du numérique ne leur aura jamais été apprise (Où sont stockées mes données ? Qui y a accès ? Que se passe-t-il lors de la mise à jour de mon système d’exploitation ? etc.)  : ils feront confiance aveuglément aux outils qu’ils connaissent et deviendront des clients de Microsoft. Ça ressemble fichtrement à un retour sur investissement….

Ce partenariat nous inquiète pour plusieurs raisons. D’une part il semble n’être qu’une étape dans une stratégie plus évoluée qui remonte à au moins quatre ans :

 

D’autre part, il permet à Microsoft d’intégrer ses solutions de suivi personnalisé de l’évolution de l’apprentissage de chaque élève avec des « algorithmes d’analyse ». Il est certes précisé que ces algorithmes devront faire l’objet d’un “suivi éthique et juridique” mais est-il réellement possible d’analyser un algorithme dont le code source est protégé ? Les récents événements concernant le logiciel permettant de fausser les tests antipollution et implanté dans certains véhicules nous laissent perplexes. Il y a quelques années, l’arrivée de BE1D  avait soulevé une vague de protestation alors que les données étaient stockées en France, sur une application du MEN, et disponible uniquement aux directeurs et IEN (et partiellement aux municipalités). Huit ans plus tard, nous sommes prêts à laisser un accès libre à Microsoft à la scolarité complète de nos élèves ???

Enfin, il nous inquiète car il est raisonnable de penser que les autres géants du numérique (GAFAM) et en particulier Google et Apple vont à leur tour proposer ce type de partenariat.

 

Pourtant il existe des solutions libres, éthiques, respectueuses des utilisateurs et adaptées au système éducatif. Ces solutions, allant du logiciel aux services de cloud, permettent aux élèves d’exercer leur esprit critique, tout en formant une diversité d’offres non hégémonique garantissant l’indépendance.

Parmi ces solutions et ces acteurs, il y a bien sûr Framasoft et son initiative “degooglisons internet“, nos copains de l’April et de Primtux et tant d’autres… Bien évidemment, il y a aussi AbulÉdu, en mesure de proposer diverses solutions allant du serveur au système d’exploitation en passant par les logiciels et autres services (réseau social, nuage, entrepôt de données, etc.), le tout sous licence libre, hébergé en France, respectueux de ses utilisateurs et développé par une communauté dont une entreprise basée en France et payant la totalité de ses impôts à l’État français (à l’inverse de Microsoft).

 

Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de cosigner le communiqué de l’April et que dans les prochains jours nous enverrons également un courrier/courriel au Ministère de l’Éducation Nationale afin de présenter notre position. Si vous avez encore un peu de temps, nous vous invitons à (re)découvrir la réaction de Framasoft à ce sujet (en plus TabulEdu y est citée : merci les ami(es)).

Lettre-info de novembre 2015

Un mois en dents de scie où l’actualité nous a rappelés une fois de plus à nos responsabilités d’éducateurs et d’éducatrices même si nous sommes censés nous limiter à l’instruction de nos élèves.

Côté association, notre secrétaire a accepté de prendre la relève de notre président et nous lui faisons confiance pour prolonger et consolider les engagements et les actions de Jonathan, que nous remercions pour cette année qu’il a marquée de nombreuses avancées.

Invitation aux jeux d'écriture inter-classes sur Babytwit (Sophie G.)

Invitation aux jeux d’écriture inter-classes sur Babytwit (Sophie G.)

20151130_novembre2015-2

Statistiques d'utilisations de QiRo au 20 novembre (JTesse)

Statistiques d’utilisations de QiRo au 20 novembre (JTesse)

Entrons dans l’ère de l’Éducation Collaborative !

Le numérique redéfinit notre société. De nouvelles formes d’interactions apparaissent, basées sur la publication, la collaboration, le partage
L’École doit tenir compte de ces transformations en permettant aux élèves de développer de nouvelles compétences : être créatif, être innovant et travailler en collectif1.
Pour faire vivre ces pratiques aux élèves, AbulÉdu propose un nouveau service en ligne :
    
logo-qiro

https://qiro.fr

    
Qiro est un service social de questions-réponses. Les utilisateurs y déposent des questions et offrent des réponses collectives en recherchant la plus grande pertinence.
Un système de vote permet de valoriser les contributions en faisant émerger les meilleures questions et les meilleures réponses, afin d’obtenir non pas une solution unique, mais une multitude de solutions.
C’est ainsi que nous comptons voir se constituer une communauté scolaire constituée d’élèves, de classes, d’enseignants, de parents, de médiateurs réunie autour d’un objectif :
Partager la connaissance

 

Cet objectif de partage, porté par AbulÉdu depuis plus de 15 ans, se concrétise notamment par l’utilisation des licences libres dans tous ses outils, logiciels, services et ressources.
Dans QiRo, la licence libre permet aux élèves de s’approprier les ressources et de les recombiner pour en créer de nouvelles.

« On ne comprend que ce que l’on transforme et on ne le comprend que parce qu’on le transforme » Bertold Brecht

[1] François Taddei dans ParisTechReview 12 mars 2015 « Les pratiques collaboratives dans l’Éducation »
 

Info-lettre de septembre 2015

L’année scolaire est bien entamée, nous préparons l’Assemblée Générale de l’association pour début novembre. Nous comptons sur votre adhésion ou votre renouvellement pour continuer à fournir nos élèves en outils et ressources libres de qualité.

Tintin-Lutin en 1898

Tintin-Lutin en 1898

Septembre 2015

Info-lettres de juin et juillet

Une des cartes du monde déposées par Arnaud Pérat sur data.

Une des cartes du monde déposées par Arnaud Pérat sur data.

Voici les deux feuilles de juin et juillet sur l’actualité du projet AbulÉdu et quelques activités des membres de l’association. Une fois de plus nous sollicitons votre soutien matériel sous forme de dons à AbulÉdu-fr pour la sortie du DVD live de la 15.08.

» Lire la suite

Info-lettre de mai 2015

Les enfants ont été gâtés ce mois-ci par les développeurs… et ils nous ont gâtés en nous offrant des productions originales sur Babytwit et sur Raconte-moi. Quel plaisir que toutes ces preuves d’interactions inattendues ! Merci aussi à Cyrille Largillier qui dépose régulièrement sur wikimedia commons des scans d’albums méconnus du Domaine Public.

Gravures de Jean-Émile LaboureurBonne lecture de toutes ces brèves printanières : mai2015

 

À la découverte de Burdigala et de l’antiquité en Aquitaine

Pour répondre à la demande d’une amie professeure-documentaliste au collège Cantelande de Cestas-33, je me suis replongée dans mes archives archéologiques des années 70-80 sur Burdigala et l’antiquité gallo-romaine en Aquitaine puis j’ai essayé de combler le gouffre  des trente années suivantes… pour actualiser mes connaissances de non-spécialiste. » Lire la suite

Éditeurs de logiciels et créativité

Les éditeurs des logiciels n’ont pas été faits à l’usage exclusif des prescripteurs ou des enseignants. Ils peuvent être mis à disposition d’élèves de cycle 3, ou du collège naturellement, dans le cadre de projets inter-classes ou bien en TAP.

Plusieurs propositions ont été récemment déposées sur le blog de calestampar et je ne manquerai pas de vous signaler comment des jeunes ont pu s’approprier ces outils, encouragés par la tablette de Tabulédu1. L’idée m’est venue en regardant une de mes petites-filles de 10 ans réaliser une bande dessinée pour son frère et sa sœur (en petite section de maternelle) puis leur enregistrer un raconte-moi qu’ils peuvent écouter en son absence.

Sauvetage de prince par Fanny

  1. L’éditeur d’Images Séquentielles permet de créer facilement et rapidement une histoire courte, en récupérant les images sur abulédu-data ou sur son disque dur, puis en s’enregistrant. L’écoute de l’histoire est ensuite accessible directement sur la page d’accueil : tutoriel avec Le lièvre et la tortue.
  2. L’éditeur de Mulot fonctionne à partir de cinq images minimum récupérées également sur abulédu-data ou sur le disque dur.Sélectionner des activités et les paramétrer avec l'éditeur deMulot

Il faut ensuite sélectionner une, deux ou trois activités parmi survol, clic et double clic, en choisissant

  • le nombre de caches à faire disparaître pour dévoiler les images
  • et le temps d’exposition de chaque image dévoilée : c’est l’occasion d’apprendre ce que “paramétrages” veut dire et leur rôle.

Une autre série d’activités plus complexes, les parcours, demande plus de doigté mais c’est également une bonne entrée dans la programmation :

la possibilité de comparer le parcours prévu au parcours “en vrai” est motivante… Rendez-vous avec Abel et Bellina.Préparation d'un parcours dans un carroyage avec Mulot3. L’éditeur de Raconte-moi me semble tout à fait adapté à la création de supports d’exposés documentaires ; il encourage à pratiquer régulièrement la recherche sur internet et la maîtrise du copier-coller critique. À partir de deux supports iconographiques sur les débuts de l’aéronautique tels qu’ils sont entrés dans l’imagerie populaire, les élèves ont plusieurs outils pour rédiger des notices explicatives historiques. Ce n’est pas la recherche des illustrations qui est privilégiée mais la progression dans la maîtrise de la sélection d’informations fiables et de l’écriture. J’espère que ces textes donneront envie à plusieurs élèves de les réécrire pour présenter des exposés personnels en utilisant la formidable encyclopédie que nous offre Internet :

4. Pour utiliser un texte avec l’éditeur d’ALLER, il faut au préalable le préparer, ce qui demande une série de manipulations et de réflexions que vous pouvez retrouver ici : ALLER et amerrir en Mer Adriatique avec Zambeccari et sa montgolfière.

Par exemple comment copier un texte libre depuis wikisource, le référencer et le toiletter.

Copier un texte libre de wikisourceToilettage de texte ancien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Créer ses propres tampons dans TuxPaint à partir d’une librairie importée en .png ou de ses créations personnelles a fait l’objet d’un tutoriel sur ce blog (octobre 2014).

Trente tampons à partir de fichiers-images de Fanny Roquette

Trente tampons à partir de fichiers-images de Fanny Roquette

Rendez-vous avec d’autres éditeurs dans quelques semaines.

 

Info-lettre de mars 2015

Voici un échantillon des activités du mois avec un bel élan autour du lancement de “notre” Tabulédu ainsi que de l’éclipse s(c)olaire du printemps. Nous avons dépassé le cap des 25 000 ressources modérées sur abulédu-data grâce à toutes vos contributions !!!Contribution du mois d'Yvain Coudert de Rxéo

Info-lettre de mars 2015

1 2 3 4 5